Les trois-quarts de la population mondiale ont désormais un téléphone portable

Benoît Leroy (avec AFP)
Publié le 1 décembre 2022 à 7h52
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les trois quarts de la population mondiale disposent d'un téléphone facilitant l'accès à Internet.
Pour autant, la fracture existe toujours entre les pays riches et ceux les plus défavorisés.
En cause, souvent, le coût exorbitant des forfaits pour les habitants des pays les plus pauvres.

Une connexion mondiale... ou presque. Selon l'Union internationale des télécommunications (UIT), près de 75% des personnes âgées de plus de dix ans ont, en 2022, un téléphone permettant facilitant l'accès à Internet. Pour autant, près d'un tiers de la population mondiale est toujours privé de ce réseau, selon la même agence onusienne, qui a publié un rapport mercredi 30 novembre.

"Les téléphones portables sont la passerelle la plus commune vers internet et le taux de propriété sert d'indicateur de la disponibilité et de l'accès à internet", écrit l'UIT dans son rapport annuel sur la connectivité mondiale. Selon les chiffres collectés par l'Union, 95% des personnes dans les pays riches ont un portable quand dans les pays défavorisés le taux de pénétration chute à 49%.

L'accès à Internet progresse, mais moins vite, après un bond enregistré au plus fort de la pandémie de Covid et ses confinements qui ont forcé des centaines de millions de personnes à travailler ou à étudier en ligne. En 2022, on estime que 5,3 milliards de personnes, soit 66% de la population mondiale, utilisent Internet. La quasi-totalité de ceux qui n'y sont pas connectés se trouve dans les pays les plus pauvres

Une fracture entre les hommes et les femmes

Une mesure de référence de l'accès à internet est le prix médian des services mobiles à large bande, souvent moins onéreux que les accès fixes. Ces prix médians sont passés de 1,9% du revenu national brut par habitant à 1,5% en 2022. Pour un grand nombre des consommateurs des pays à faibles revenus, ce coût reste encore bien trop élevé. 

Dans certains cas, un forfait de base de données mobiles peut représenter jusqu'à 9% du revenu moyen. "Nous devons maintenir l'accessibilité de l'Internet alors même que la récession mondiale grève les perspectives économiques de nombreux pays", a déclaré le chef sortant de l'UIT, Houlin Zhao, dans le communiqué.

Lire aussi

La fracture numérique persistante entre riches et pauvres et aussi une fracture entre genres. Si les femmes représentent environ la moitié de la population mondiale, elles sont quelque 259 millions de moins que les hommes à avoir accès à internet et seulement 63% des femmes vont en ligne contre 69% des hommes, indique le rapport.


Benoît Leroy (avec AFP)

Tout
TF1 Info