L'info passée au crible
Verif'

Tensions Chine-Taïwan : attention à ces vidéos qui circulent en ligne

Felicia Sideris
Publié le 3 août 2022 à 14h51, mis à jour le 5 août 2022 à 8h20
JT Perso

Source : TF1 Info

L'arrivée de Nancy Pelosi ce mardi à Taïwan a provoqué une vague de désinformation sur les réseaux sociaux.
Entre les théories sur le vol de la cheffe des députés américains, la réponse de la Chine et un éventuel "raid aérien" en cours, plusieurs fausses vidéos ont circulé.
Nous en avons décrypté trois.

L'avion venait à peine d'atterrir que les fausses informations avaient déjà décollé. Le manque d'informations autour du voyage de Nancy Pelosi à Taïwan ce mardi 2 août a laissé planer le doute. Une aubaine pour la propagation de faits "alternatifs". Alors que la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis venait tout juste d’arriver à Taipei, chacun y est allé de sa théorie sur le vol en question et sur la réponse à venir de la Chine. Nous avons décrypté trois vidéos.

L'armée chinoise a-t-elle tiré à balles réelles près du détroit de Taïwan ?

Les fausses vidéos sont apparues en même temps que la rumeur d'une visite de la numéro 3 américaine. Dès le 30 juillet, une vidéo montrant une multitude de coups de feu en direction de la mer a fait son apparition. Selon les internautes qui la diffusaient, il s'agissait d'un exercice militaire réalisé par Pékin dans le détroit de Taïwan. Sauf que les images remontent à novembre 2020.

On retrouve en effet cette séquence dans une vidéo publiée par EBC News, une chaine de télévision taïwanaise, le 7 novembre 2020. En légende, le média indique que l'armée taïwanaise a effectué un "exercice de routine" le soir du 6 novembre, via des "tirs de diverses mitrailleuses et canons", lancés depuis les îles de Matsu. Objectif : simuler la présence d’avions ennemis dans les airs. 

La vidéo originale provient donc d'un exercice militaire qui a eu lieu bien avant la tournée asiatique de la cheffe des députés américains. 

Des sirènes ont-elles prévenu d'un raid aérien ?

Au-delà de prétendus entrainements, certains ont profité de la tension autour de l'arrivée de Nancy Pelosi pour créer la panique. À peine dix minutes avant que le Boeing de l'US Air Force ne touche le tarmac de l'aéroport de Taipei Songshan, une vidéo particulièrement anxiogène a massivement circulé sur Twitter. On y entend une sirène retentir dans une ville chinoise. D'après la légende, il s'agit des "sirènes de raid aérien" entendues dans la région du Fujian, une province de Chine située juste en face de l'île de Taïwan.

REPORTAGE - Taïwan se prépare à une attaque chinoiseSource : JT 20h Semaine
JT Perso
Lire aussi

Sauf que tout est faux dans ce tweet. D'abord, une recherche sur Google Maps permet de retrouver l'emplacement de la vidéo. Elle a été capturée dans le district de Hsinchuang, dans la ville de Nouveau Taipei, à Taïwan. Soit à plus de 200 kilomètres de Fujian. 

Par ailleurs, le Taiwan FactCheck Center, un média membre du Réseau international de vérification des faits (IFCN), a vérifié auprès des différents bureaux de défense aérienne, et ils ont tous confirmé qu'aucune annonce n'a été lancée dans la nuit du 2 août.

Des avions de chasse américains ont-ils survolé Taïwan ?

S'il existe des craintes quant à la réaction de la Chine, d'autres ont également fantasmé le dispositif autour de l'arrivée de Nancy Pelosi sur le territoire taïwanais. Alors que l'avion a scrupuleusement suivi les côtes Philippines et contourné les eaux chinoises, sous les yeux de quelque 700.000 internautes qui ont suivi la trajectoire de l'engin ce mardi, certains affirment que des avions de chasse américains étaient déjà présents dans les eaux chinoises. Une vidéo vue plus de 340.000 fois sur les réseaux sociaux montre ainsi des avions militaires volant en formation au-dessus de la mer. 

En réalité, une recherche d'image inversée montre que ce clip ne date pas d'hier. Ces images remontent au moins jusqu'au 16 avril dernier. S'il est impossible de savoir dans quel contexte la vidéo a été filmée, elle est apparue sur TikTok, sur un compte qui partage des vidéos d'actions militaires américaines. 

Comme souvent, il faut donc rester prudent face aux vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux, d'autant plus lorsqu'elles surfent sur un moment de tension pour attiser les craintes.

Notre cellule de vérification reste particulièrement vigilante sur les vidéos qui circulent à des fins de désinformation. Si vous voyez passer d'autres images douteuses, n'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter, avec le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info