Satellite détruit par un missile : la Russie reconnait un tir, la communauté internationale s'insurge

MM avec AFP
Publié le 16 novembre 2021 à 14h03
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

ESPACE - Après que Moscou a reconnu, mardi, avoir effectué la veille un tir d'essai contre un de ses vieux satellites en orbite, l'Otan a condamné "un acte irresponsable". Selon Washington, le tir russe a mis en danger l'ISS et ses occupants.

Tout s'est déroulé à plusieurs kilomètres du plancher des vaches, mais l'affaire prend une dimension géopolitique. Ce mardi 16 novembre, la Russie a reconnu avoir effectué un tir d'essai, la veille, contre l'un de ses vieux satellites en orbite, confirmant les accusations de Washington.

Dans la foulée, l'Otan a condamné, par la voix de Jens Stoltenberg, son secrétaire général, "un acte irresponsable". Paris, de son côté, a jugé que les Russes étaient des "saccageurs de l'Espace".

Moscou écarte tout risque pour l'ISS

"Le 15 novembre, le ministère russe de la Défense a mené avec succès un test à l'issue duquel l'engin spatial Tselina-D, en orbite depuis 1982 et inactif, a été détruit", avait indiqué plus tôt l'armée russe dans un communiqué. Moscou affirmait toutefois que cela n'avait posé aucun risque pour la Station spatiale internationale (ISS).

Lire aussi

Mais selon les États-Unis, le test de missile effectué lundi par la Russie a généré un "nuage" de débris potentiellement dangereux pour la Station orbitale et foule de satellites. 

Après le tir, les sept personnes actuellement à bord de l'ISS ont dû se réfugier temporairement dans leurs vaisseaux afin de se préparer à une éventuelle évacuation d'urgence. 


MM avec AFP

Tout
TF1 Info