Trafic de drogue : des "drones sous-marins" utilisés par les narcotrafiquants saisis en Espagne

M.C, avec l'AFP
Publié le 7 juillet 2022 à 6h40
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Lundi 4 juillet, la police espagnole a annoncé avoir saisi pour la première fois des "drones sous-marins".
Ces appareils peuvent transporter jusqu'à 200 kilos de drogue à leur bord.
L'Espagne est un pays très fréquenté et une véritable porte d'entrée pour la circulation de la drogue en Europe.

Une sacrée découverte. Lundi 4 juillet, la police espagnole a annoncé avoir saisi, pour la première fois, des "drones sous-marins" pouvant traverser le détroit de Gibralatar entre le Maroc et l'Espagne - d'une distance de 15 kilomètres -, et ce, en transportant jusqu'à 200 kilos de drogue à leur bord. "C’est la première fois que ce type d’appareils opérant sous l’eau sans équipage à leur bord […] et connus sous le nom d’UUV (Unmanned Underwater Vehicle) ou drones sous-marins est saisi" par la police espagnole, selon le communiqué.

Cette opération a permis à la police espagnole de saisir trois "drones sous-marins", plus précisément deux en cours de fabrication et un pratiquement terminé - "qui devaient être livrés à des trafiquants de drogue français pour le transport de quantités importantes de cocaïne", a expliqué la police, dans un communiqué.  Ces appareils, d'une autonomie de 30 kilomètres et généralement dirigés à distance, pouvaient être utilisés pour acheminer de la drogue de part et d'autre du détroit de Gibraltar, est-il précisé.

Huit personnes arrêtées

Cette même opération a permis aux forces de l'ordre d'interpeller huit personnes en Espagne. Le réseau, qui avait des clients dans d'autres pays, notamment au Danemark, en France, ou encore en Italie, proposait d’autres services comme la fabrication de doubles-fonds dans certains véhicules pour pouvoir dissimuler et transporter de la drogue sans se faire attraper.

Lire aussi

Liée étroitement avec l'Amérique Latine, continent où se trouvent les principaux pays producteurs de cocaïne, mais aussi avec le Maroc, producteur de haschich  (résine de cannabis, NDLR), l'Espagne fait partie des portes d'entrées les plus fréquentées pour faire circuler de la drogue sur le continent européen. 


M.C, avec l'AFP

Tout
TF1 Info