Tuerie dans un club gay d'Orlando : 50 morts, Daech revendique la fusillade

Le service METRONEWS
Publié le 12 juin 2016 à 20h55
Tuerie dans un club gay d'Orlando : 50 morts, Daech revendique la fusillade

FUSILLADE – Une fusillade a éclaté dans une boîte de nuit gay à Orlando dans la nuit de samedi à dimanche, faisant de nombreuses victimes. Le dernier bilan fait état de 50 morts et 53 blessés. Le tireur, mort, avait prêté allégeance à Daech juste avant la tuerie. Daech a ensuite revendiqué la fusillade.

La soirée a viré au drame. Une fusillade a éclaté dans une boîte de nuit à Orlando, en Floride aux Etats-Unis, dans la nuit de samedi à dimanche. Le dernier bilan fourni par le maire de la ville est particulièrement lourd : la fusillade a fait 50 morts et 53 blessés. C'est la pire tuerie de masse de l'histoire des Etats-Unis.

Citée par l'AFP, l'agence Amaq liée au groupe Etat islamique revendique la fusillade, ce dimanche soir, et qualifie le tireur de "combattant de Daech". Juste avant de commettre cette tuerie, le tireur avait appelé le 911, les services d'urgence américaine. D'après NBC, qui cite des sources policières, lors de cet appel il a prêté allégeance à Daech.

Prise d'otages

Selon la police, "plusieurs" des victimes ont été tuées quand les troupes d'élite du SWAT sont entrées dans la discothèque pour secourir des personnes retenues en otages par le tireur, mort lors de l'intervention. Le FBI a ouvert une enquête pour "acte de terrorisme" en estimant que le suspect pourrait avoir "un penchant" pour le terrorisme islamiste.

D'après des informations de CBS News , il s'appellerait Omar Mateen et serait un Américain d'origine afghane né en 1986, vivant à Port St. Lucie, en Floride, à 200 kilomètres d'Orlando. Il s'était introduit avec un fusil d'assaut et une arme de poing dans la boîte en cette nuit de la gay pride aux Etats-Unis.

EN SAVOIR + >> Le FBI avait enquêté sur Omar Mateen, l'auteur présumé du carnage

Un club fréquenté par la communauté gay

La tuerie, que François Hollande a condamné "avec horreur", s'est déroulée au Pulse Club, une boîte de nuit fréquentée par la communauté gay de la ville, emblématiques de la cause des personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuelles, trans-genres, intersexuées) en Floride et aux Etats-Unis. Sur sa page Facebook , vers 2 heures du matin (8 heures en France), le club a écrit : "Tout le monde sort et continue de courir". Une centaine de personnes se trouvaient à l'intérieur lorsque la fusillade a éclaté.

D'après un client de la boîte cité par Sky News , "quelqu'un a commencé à tirer" vers 2 heures du matin. "Je suppose que le tireur tirait en l'air parce qu'on voyait les verres des lampes tomber", a-t-il ajouté. "Il y a eu une courte pause dans les tirs et certains d'entre nous ont pu se lever et sortir en courant par-derrière". Ce témoin dit avoir entendu "des tirs non-stop" pendant probablement moins d'une minute. 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info