Istanbul : une église catholique italienne attaquée en pleine messe, un mort

Publié le 28 janvier 2024 à 14h15

Source : Sujet TF1 Info

Deux assaillants masqués ont attaqué l’église Santa Maria, dans la ville turque, en plein office ce dimanche.
Les autorités turques ont condamné "fermement une attaque ignoble", le ministre italien des Affaires étrangères dénonce "un lâche attentat".
Le pape François a témoigné de sa "proximité" avec la communauté touchée.

Le mobile n’a pas encore été établie par les investigations. Une église catholique italienne à Istanbul a été la cible d’une attaque pendant la messe ce dimanche 28 janvier, provoquant la mort d’un fidèle. Le ministre de l’Intérieur turc Ali Yerlikaya "condamne fermement cette attaque ignoble". Rome, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, dénonce "un lâche attentat" et assure "suivre la situation avec l’ambassade à Ankara et le consulat à Istanbul". 

Menaces sur les lieux de culte en Turquie

Les faits se sont produits à 11h40 locales à l'église Santa Maria, dans le quartier Sariyer d'Istanbul. Les assaillants ont visé la victime en pleine messe, a fustigé Omer Celik, le porte-parole du parti au pouvoir AKP (Parti pour la justice et le développement). "Nos forces de sécurité mènent une enquête à grande échelle sur cette affaire, a-t-il déclaré. Ceux qui menacent la paix et la sécurité de nos citoyens n'atteindront jamais leurs objectifs". Des images télévisées montraient des policiers et une ambulance devant le portail de l'église.

L’Italie se dit "certain que les autorités turques arrêteront les responsables". Le drame a ému jusqu’au pape François qui a réagi l’issue de la prière de l’Angélus place Saint-Pierre, au Vatican. "J’exprime ma proximité avec la communauté de l'église Santa Maria Draperis à Istanbul, qui pendant la messe a subi une attaque armée qui a fait un mort et plusieurs blessés", a-t-il déclaré. En décembre, les forces de sécurité turques avaient arrêté 32 suspects, membres présumés du groupe djihadiste État Islamique, soupçonnés de préparer des attentats contre des synagogues, des églises et l'ambassade d'Irak. Les arrestations avaient été effectuées dans neuf villes différentes, dont Istanbul et Ankara, la capitale. 


La rédaction de TF1info avec AFP

Tout
TF1 Info