La purge en Turquie

Turquie : Erdogan menace l’Europe d’ouvrir ses frontières aux migrants

Tanguy Hamon
Publié le 25 novembre 2016 à 16h44
Turquie :  Erdogan menace l’Europe d’ouvrir ses frontières aux migrants

Source : Vianney Le Caer/SIPA

DIPLOMATIE – Le président turc Recep Tayyip Erdogan menace d’ouvrir les frontières du pays pour laisser passer les migrants voulant se rendre en Europe. Une décision qui fait suite au vote du Parlement européen demandant le gel des négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE.

On l’aura compris, Recep Tayyip Erdogan n’aime pas qu’on lui résiste. En adoptant jeudi une résolution appelant à geler temporairement le processus d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, les eurodéputés ont passablement énervé le président turc. En réponse, il n’a pas hésité à menacer ses voisins d’ouvrir ses frontières pour laisser passer les migrants massés dans son pays.

"Lorsque 50.000 migrants se sont amassés au poste-frontière de Kapikule  ), vous avez crié à l'aide. Vous avez commencé à vous demander: "Que ferons-nous si la Turquie ouvre ses frontières" ?", a lancé Erdogan lors d’un discours à Istanbul. "Ecoutez-moi bien. Si vous allez plus loin, ces frontières s'ouvriront, mettez-vous ça dans la tête".

2,7 millions de réfugiés syriens sur le sol turc

Les tensions sont fortes entre la Turquie et l’Union européenne ces derniers temps. Les relations se sont dégradées après la tentative de putsch contre le président turc, qui s’est suivi d’une large purge dans les rangs de l’opposition politique et médiatique. 

Si Erdogan peut se permettre de menacer l’UE, c’est qu’il a la possibilité de casser le pacte migratoire passé entre les deux partis et cesser ainsi de bloquer le flux de réfugiés qui tentent d’atteindre l’Europe. La Turquie compte actuellement 2,7 millions de réfugiés syriens sur son sol, d’après l’AFP. En contrepartie de ce pacte, Ankara réclame que ses ressortissants soient exemptés de visas pour l'espace Schengen. Erdogan a menacé à plusieurs reprises de rompre l'accord avec l'UE si ce dossier n'avance pas.

JT WE - En Turquie, la répression ne faiblit pasSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Tanguy Hamon

Tout
TF1 Info