Ukraine : neuf mois de guerre

Ukraine : au moins 30 morts dans une frappe dans la région de Zaporijia

M.L (avec AFP)
Publié le 30 septembre 2022 à 10h26
JT Perso

Source : TF1 Info

Une attaque contre une colonne de voitures de civils a fait 30 morts dans le sud de l'Ukraine.
Elle est survenue entre la zone ukrainienne et la zone occupée de la région de Zaporijia, l'une des quatre que le Kremlin compte annexer.
L'Ukraine et la Russie se sont accusées l'une l'autre d'être à l'origine de la frappe.

Alors que Vladimir Poutine s'apprête ce vendredi à annexer officiellement les régions ukrainiennes de Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijia, les combats continuent sur le terrain. C'est dans cette dernière région, partiellement occupée par les Russes et située dans le sud de l'Ukraine, qu'une frappe sur une colonne de voitures de civils à la limite entre la zone ukrainienne et la zone occupée est survenue ce vendredi matin, faisant 30 morts. Une attaque dont Kiev et Moscou se renvoient la responsabilité. Les deux camps ont diffusé des photos de véhicules aux vitres soufflés et de corps inanimés.

"L'ennemi a lancé une attaque à la roquette contre un convoi humanitaire de civils, les gens faisaient la queue pour se rendre dans la zone temporairement occupée, aller à la rencontre de proches, recevoir de l'aide", a indiqué sur Telegram le gouverneur ukrainien de la région, Oleksandre Staroukh.

Quant au président ukrainien Volodymyr Zelensky, il a accusé les forces russes d'être des "terroristes" et de la "racaille sanguinaire". "Seuls des terroristes complets peuvent faire ça et ne devraient pas avoir leur place dans le monde civilisé", a-t-il déclaré sur Telegram, avant de lancer : "Racaille sanguinaire! Vous répondrez certainement pour chaque vie ukrainienne perdue!". 

Lire aussi

L'Union européenne a pour sa part condamné "dans les termes les plus forts" ces frappes. "Une autre attaque odieuse de la Russie contre des civils, cette fois contre un convoi humanitaire acheminant de l'aide essentielle aux populations vivant dans la partie non-contrôlée par le gouvernement de la région de Zaporijjia", a tweeté le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. "Les responsables devront rendre des comptes."

De son côté, l'occupation russe dans la région a accusé l'Ukraine de cette frappe meurtrière. "Les combattants ukrainiens ont commis un nouvel acte terroriste. Voyant que la population allait en masse dans la partie (occupée, ndlr) de Zaporijia, ils ont frappé une colonne de dizaines de voitures civiles", a indiqué sur Telegram un responsable de l'occupation régionale, Vladimir Rogov. Les forces ukrainiennes "ont frappé nos gens, qui faisaient la queue", a-t-il accusé.

La région est le théâtre d'âpres combats depuis plusieurs mois, en particulier au niveau de la centrale de Zaporijia, occupée par les forces russes et cible de multiples bombardements qui suscitent des inquiétudes internationales pour la sécurité du site. Par ailleurs, les forces d'occupation russes dans la région voisine de Kherson, qui doit également être annexée par le Kremlin ce vendredi, ont indiqué qu'un haut responsable du pouvoir régional mis en place par Moscou a été tué dans une frappe ukrainienne dans la nuit de jeudi à vendredi.


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info