Invasion russe en Ukraine : Poutine s'obstine

Ukraine : Joe Biden prêt à des sanctions contre Vladimir Poutine

T.G (avec AFP)
Publié le 26 janvier 2022 à 6h41, mis à jour le 26 janvier 2022 à 7h05
JT Perso

Source : TF1 Info

Joe Biden ne souhaite pas déployer de troupe en Ukraine en cas d'invasion russe.
Le président américain dit privilégier les sanctions économiques.
Moscou a lancé des manœuvres militaires aux portes de l'Ukraine.

Lundi, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, avait annoncé que 8500 soldats américains avaient été placés en état d'alerte par Washington. Sans écarter le scénario d'un coup de force russe en Ukraine, le président américain Joe Biden a déclaré ce mardi qu'il n'avait "pas l'intention" d'envoyer des troupes américaines ou de l'Otan en cas d'invasion.

Après cette mise au point, le président américain a redit que la Russie s'exposerait à des sanctions économiques "significatives" en cas d'attaque. Selon des journalistes américains, ces rétorsions pourraient ne pas être graduelles, comme après l'invasion de la Crimée en 2014, mais directes et lourdes. Interrogé par une journaliste, Joe Biden a confirmé qu'elles pourraient cibler personnellement le président russe Vladimir Poutine. 

Une invasion qui "changerait le monde"

Depuis plusieurs mois, et tout particulièrement ces dernières semaines, les États-Unis et leurs alliés occidentaux dénoncent les mouvements de troupes russes à la frontière avec l'Ukraine. Moscou est accusé d'avoir déployé plus de 100 000 soldats et de menacer d'invasion, possiblement "imminente" d'après les autorités américaines. 

En conférence de presse, Joe Biden s'est refusé de spéculer sur le moment auquel une attaque contre l'Ukraine pourrait intervenir. "Ce serait comme lire dans le marc de café", a-t-il dit, ajoutant, à propos de Vladimir Poutine : "Tout dépend de sa décision". Le démocrate a toutefois rappelé les "énormes conséquences" qu'auraient une telle issue. Ce serait "l'invasion la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale", selon ses mots, "(cela) changerait le monde".


T.G (avec AFP)

Tout
TF1 Info