Ukraine : neuf mois de guerre

Ukraine : l’Occident doit se préparer à une "guerre d’usure" sur le "long terme", prévient l'Otan

AB avec AFP
Publié le 3 juin 2022 à 6h06
JT Perso

Source : Le 9h/12h

Le secrétaire général de l’Otan a alerté les pays occidentaux, jeudi, sur la guerre à "long terme" qui se profile en Ukraine.
Il n’a pas souhaité s’exprimer sur des discussions possibles au sein de l’organisation concernant des corridors maritimes.

En Ukraine, une "guerre d’usure" sur le "long terme". En visite à Washington, le secrétaire général de l’Otan a souhaité alerter les pays occidentaux sur la possible durée de la guerre, jeudi 2 juin. "Nous devons être préparés sur le long terme. Parce que ce que nous voyons est que cette guerre est désormais devenue une guerre d’usure", a affirmé Jens Stoltenberg. 

À cette occasion, il a une nouvelle fois souligné que l’alliance militaire occidentale avait "la responsabilité" de soutenir l'Ukraine, tout en expliquant que l’Otan ne souhaitait pas entrer en confrontation directe avec la Russie. "La plupart des guerres (…) s’achèvent un jour ou l’autre à travers des négociations, mais ce que nous savons est que ce qui se passe à la table des négociations est très intimement lié à la situation sur le terrain, sur le champ de bataille." 

Prochain sommet de l'Otan fin juin

Concernant de possibles négociations sur des cessions de territoires afin de trouver un accord de paix, Jens Stoltenberg a voulu mettre fin aux rumeurs sur une potentielle pression des Occidentaux sur l’Ukraine : "Ce n’est pas à nous de décider ou d’avoir un avis sur ce que l’Ukraine devrait accepter ou non."

Le secrétaire général de l’Alliance est également revenu sur la question des céréales d’Ukraine. "Le moyen le plus simple de sortir davantage de céréales et de réduire la pression sur le prix des denrées alimentaires est pour le président Poutine de mettre fin à la guerre", a lancé Jens Stoltenberg, qui n’a pas souhaité commenter l’existence de discussions au sein de l’Otan au sujet de corridors maritimes. Il a toutefois profité de cette conférence de presse pour se dire favorable aux initiatives, lancées par des pays alliés à l’Otan, pour développer de nouvelles routes d’exportation par terre ou par mer.

Lire aussi

Avant le prochain sommet de l’Otan prévu fin juin à Madrid, son secrétaire général espère des avancées alors que les troupes russes avancent dans l’est du pays et occupent "environ 20%" du territoire ukrainien, selon Kiev. 


AB avec AFP

Tout
TF1 Info