Après "l'opération spéciale", Vladimir Poutine pourrait déclarer la guerre totale à l'Ukraine le 9 mai

Publié le 3 mai 2022 à 12h32, mis à jour le 7 mai 2022 à 8h18

Source : TF1 Info

D'après des responsables britanniques et américains, le président russe pourrait déclarer la guerre totale à l'Ukraine le Jour de la Victoire, le 9 mai prochain.
Une annonce qui lui permettrait de mobiliser plus de troupes dans l'est du pays.

Vladimir Poutine va-t-il changer de stratégie ? Près de dix semaines après le début de l'invasion russe en Ukraine, la guerre pourrait prendre un nouveau tournant. Selon des responsables britanniques et américains, le président russe compte déclarer la guerre totale à l'Ukraine le 9 mai prochain, date du Jour de la Victoire, symbole de la capitulation de l'Allemagne nazie en 1945.

Pour l'heure, Vladimir Poutine continue d'indiquer que la situation en Ukraine ne relève que de "l'opération spéciale" au nom de la "dénazification", et non d'une guerre. Mais d'après le média américain CNN, une telle annonce lui permettrait de mobiliser des troupes supplémentaires, alors que les autorités ukrainiennes assurent que plusieurs milliers de soldats russes ont été tués ou neutralisés depuis le 24 février. Une possibilité offerte par la loi martiale, qui accorde au président russe le droit de déployer des réservistes ou des appelés du contingent dans les zones de combats. Cette hypothèse avait pourtant été écartée publiquement par Vladimir Poutine début mars.

"Vladimir Poutine a préparé le terrain pour une guerre contre les nazis"

Deux mois plus tard, la Russie peine toujours à s'emparer des territoires ukrainiens. "Je pense que Vladimir Poutine va essayer de sortir de son opération spéciale", estime le secrétaire d'État de la Défense britannique, Ben Wallace, au micro de la radio londonienne LBC. "Il a préparé le terrain pour pouvoir dire : 'regardez, c'est maintenant une guerre contre les nazis, j'ai besoin de plus de monde'."

"Ce serait une grande ironie si Moscou profitait du Jour de la Victoire pour déclarer la guerre", lance de son côté Ned Price, porte-parole du département d'État américain. "Augmenter les effectifs sur le terrain reviendrait à révéler au monde que leur effort de guerre échoue, qu'ils pataugent dans leur campagne et leur objectif militaire."

De nombreux experts avaient un temps cru que Vladimir Poutine profiterait du 9 mai pour annoncer une victoire dans le Donbass, la région de l'est de l'Ukraine dans laquelle les troupes russes concentrent leurs forces. Mais cette hypothèse a récemment été balayée par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Les militaires "n'ajusteront pas artificiellement leurs actions à une date quelconque", a-t-il prévenu lundi, sous-entendant que "l'opération spéciale" de Moscou durerait plus longtemps.


Idèr NABILI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info