Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, partisan d'une ligne dure vis-à-vis de l'Iran, a jugé sur les réseaux sociaux que les explosions à Ispahan étaient "minables".
Problème : Israël n'a pour le moment pas confirmé qu'il était à l'origine de ces incidents.
Depuis, le responsable est accusé de nuire à la stratégie de son pays.

Il est accusé par ses opposants de "ridiculiser" Israël. Le ministre de la Sécurité nationale de l'État hébreu, Itamar Ben Gvir, concentre les critiques après avoir publié un court message publié sur le réseau social X, ce vendredi, en réaction aux explosions ayant eu lieu dans le centre de l'Iran plus tôt dans la journée, aux alentours de la ville d'Ispahan. Issu d'un mouvement d'extrême-droite et partisan d'une ligne dure vis-à-vis de la République islamique, ce dernier a ainsi posté le mot "Dardaleh !", pouvant être traduit comme "nul" ou "minable" en français. 

Problème : ni l'armée, ni le gouvernement n'avait commenté à la mi-journée les explosions rapportées en Iran et attribuées à Israël par des responsables américains, cités dans des médias aux États-Unis. Outre qu'il en critique la modération, Itamar Ben Gvir semble donc accréditer l'hypothèse d'une frappe israélienne, effectuée en riposte à l'attaque iranienne samedi dernier sur le territoire hébreu. De quoi s'attirer les foudres de la principale figure d'opposition au gouvernement Nétanyahou, Yaïr Lapid. "Jamais un ministre n'avait autant nui à la sécurité nationale du pays, à son image et à son statut international", a réagi ce dernier. "Honte absolue", "pyromane national"... Plusieurs personnalités politiques ont fustigé cette prise de position implicite du dirigeant.

Patron du parti Force juive, Itamar Ben Gvir a été inculpé plus de 50 fois dans sa jeunesse pour incitation à la violence ou pour des discours de haine. Il a aussi été condamné en 2007 pour soutien à un groupe terroriste et incitation au racisme. Il constitue par ailleurs l'un des principaux soutiens de la colonisation juive en Cisjordanie.


T.A. avec AFP

Tout
TF1 Info