Un oligarque russe placé en garde à vue en France pour des soupçons de blanchiment de fraude fiscale

par M.L (avec AFP)
Publié le 30 octobre 2023 à 22h58

Source : JT 20h Semaine

Le milliardaire Alexeï Kouzmitchev, proche de Vladimir Poutine, a été interpellé et placé en garde à vue ce lundi, et ses domiciles à Saint-Tropez et à Paris ont été perquisitionnés.
Il est mis en cause dans une enquête portant notamment sur des soupçons de fraude fiscale et de violations de sanctions internationales.
L'homme se trouve sous le coup de sanctions européennes depuis le début de la guerre en Ukraine.

Un proche du pouvoir russe dans les filets de la justice française. L'oligarque Alexeï Kouzmitchev, qui entretient des liens étroits avec Vladimir Poutine, a été interpellé lundi 30 octobre en France. Il a été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête, notamment pour blanchiment de fraude fiscale et violations de sanctions internationales, ont indiqué à l'AFP des sources judiciaire et proche du dossier. Depuis le début de la guerre en Ukraine, le milliardaire faisait l'objet de sanctions. "Des perquisitions ont été réalisées ce jour en plusieurs lieux, notamment dans le Var et au domicile parisien de Monsieur Kouzmitchev", a indiqué une source judiciaire, confirmant une information du Monde, qui cite quant à lui des déclarations du Parquet national financier (PNF).

L'oligarque russe a été interpellé à Saint-Tropez (Var), a précisé la source à l'AFP. D'après Le Monde, la villa qu'il possède dans la commune a été perquisitionnée, et des liasses d'argent liquide y ont été retrouvées. Son hôtel particulier situé dans le 7e arrondissement de Paris, situé entre l’Assemblée nationale et le musée d’Orsay, a aussi été perquisitionné. Quant au milliardaire, il a été placé en garde à vue dans une enquête préliminaire confiée à l'Office anticorruption (Oclciff) ouverte pour blanchiment de fraude fiscale et violation de sanctions internationales.

"L'une des personnes les plus influentes de Russie"

Alexeï Kouzmitchev est désigné comme "un grand actionnaire du conglomérat d'Alfa Group, qui comprend la banque Alfa Bank, l'un des plus grands contribuables de Russie", selon l'Union européenne, qui l'a classé sur la liste des personnes ciblées par des sanctions le 15 mars 2022. Ce sexagénaire "est considéré comme l'une des personnes les plus influentes de Russie, aux liens bien établis avec le président russe : la fille aînée de Vladimir Poutine, Maria, a animé un projet caritatif, Alfa-Endo, qui était financé par Alfa Bank", a souligné l'UE dans un document détaillant la liste des personnes sanctionnées. 

Les individus visés par des sanctions européennes n'ont théoriquement pas le droit de se trouver sur le sol de l'un des pays membres, mais selon Le Monde, qui cite une source proche d'Alexeï Kouzmitchev, le milliardaire "était déjà en France au moment de son ajout sur la liste des sanctions" et "il justifie, par ailleurs, d'attaches familiales dans le pays".

L'oligarque avait vu deux de ses yachts, "La Petite Ourse" et "La petite Ourse II", gelés en mars 2022 dans le cadre des sanctions prises par l'UE après l'invasion de l'Ukraine. D'une longueur de 24 mètres et 16,5 mètres, ces deux navires, amarrés à Antibes et Cannes (Alpes-Maritimes) à l'époque, ont une valeur de 4 et 1,2 million d'euros, avait alors relaté une source proche du dossier. L'homme avait obtenu en octobre et en décembre 2022 l'annulation des procédures des douanes, mais cette décision n'a pas eu d'impact sur la mesure de gel de ses navires. Selon une source proche du dossier, Alexeï Kouzmitchev a engagé auprès de l'UE une procédure pour faire annuler son inscription sur la liste des sanctions. La décision doit être rendue le 15 novembre.

D'après Le Monde, il s'agit de la troisième procédure judiciaire ouverte par le PNF contre des oligarques depuis le début de l'offensive russe en Ukraine. Le parquet de Paris a quant à lui lancé une quinzaine de procédures "visant des personnalités russes pour des faits de blanchiment autour de l’acquisition de biens immobiliers à Paris, sur la Côte d’Azur et dans les Alpes", précise le quotidien. 


M.L (avec AFP)

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info