Un séisme de magnitude 7,2 a été enregistré au large des côtes de l'Alaska, ce dimanche 16 juillet.
Les autorités avaient brièvement émis une alerte pour un risque de tsunami, avant de la lever.
Les habitants de la zone, faiblement peuplée, sont habitués aux séismes et aux alertes tsunamis.

Un séisme de magnitude 7,2 a frappé la péninsule de l'État américain d'Alaska, a annoncé dimanche l'Institut géologique américain (USGS), déclenchant brièvement une alerte au tsunami. Le tremblement de terre s'est produit à une profondeur de 21 kilomètres sur la péninsule d'Alaska, à 8h48 heure française. 

Les secousses se sont déclenchées à l'extrémité sud de l'État, non loin des îles Aléoutiennes, à 90 kilomètres de la petite ville de Sand Point, dans une zone faiblement peuplée.

"Pas de menace"

Le Centre national d'alerte au tsunami à Palmer, en Alaska, a réduit l'alerte au tsunami brièvement déclenchée à un avis de vigilance pour le sud de l'État et la péninsule de l'Alaska. "Concernant les côtes américaines et canadiennes dans le Pacifique, il n'y a pas de menace de tsunami", a précisé le centre.

L'Alaska fait partie de la ceinture de feu du Pacifique, une zone sismique active. En mars 1964, l'Alaska avait été frappé par un tremblement de terre d'une magnitude de 9,2, le plus fort jamais connu en Amérique du Nord. Il avait dévasté la grande ville d'Anchorage et provoqué un tsunami qui avait touché le golfe de l'Alaska, la côte ouest des États-Unis et Hawaï. Plus de 250 personnes avaient été tuées par le tremblement de terre et le tsunami.


Theodore AZOUZE avec AFP

Tout
TF1 Info