Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"Une chance historique" : Biden salue l'adoption de son plan de relance à 1900 milliards de dollars

La rédaction LCI
Publié le 11 mars 2021 à 6h56
JT Perso

Source : TF1 Info

PRÉPARER L'APRÈS - Joe Biden va présenter jeudi 11 mars son plan de relance nationale tout juste adopté par le Congrès. Un projet gargantuesque de 1900 milliards de dollars dans un contexte de crise économique et sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19.

Pour relancer l'économie américaine, Joe Biden emploie de gros moyens. Le président américain, élu le 20 janvier dernier, défendra ce jeudi son gigantesque plan de soutien à l'économie, fraichement adopté par le Congrès, et évoquera la vaccination anti-Covid aux États-Unis. Une façon de redonner espoir au peuple, alors que la pandémie fait rage depuis maintenant un an, entraînant de graves conséquences sur les plans sanitaires et économiques. Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 527.612 décès, selon un bilan paru le 10 mars.

Au 50e jour de son mandat, Joe Biden fera sa première allocution solennelle à l'heure de grande écoute, en "prime time", à 20h (1h ce vendredi). "Je vais parler de toutes les épreuves de l'année écoulée, mais, et c'est le plus important, je vais parler de ce qui viendra après", a-t-il expliqué mercredi. "Il y a de vraies raisons d'espérer, je vous le promets", a-t-il martelé. "On voit la lumière au bout du tunnel."

Malgré l'opposition en bloc des républicains, qui dénoncent des dépenses extravagantes et mal ciblées, les démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants, ont adopté mercredi un plan de 1900 milliards de dollars, un montant vertigineux équivalant au PIB de l'Italie.

Louant "une victoire historique pour les Américains", Joe Biden a affiché sa volonté d'aller défendre ce plan, qu'il signera ce vendredi, à travers les États-Unis. Il doit se rendre dès mardi en Pennsylvanie, première étape d'une série de déplacements.

350 milliards aux collectivités, 126 pour les écoles

Le plan prolonge en outre jusqu'en septembre des allocations chômage exceptionnelles qui devaient expirer le 14 mars. La loi consacre également 126 milliards de dollars aux écoles, de la maternelle au lycée, pour soutenir leur réouverture malgré la pandémie, ainsi que 350 milliards en faveur des États et des collectivités locales.

À l'appui d'une campagne de vaccination qui bat son plein, la Maison Blanche a annoncé qu'elle souhaitait acheter 100 millions de doses supplémentaires à Johnson & Johnson, ce qui doublerait le nombre de doses commandées par les États-Unis à cette entreprise pharmaceutique.

Les États-Unis ont déjà passé des commandes pour recevoir d'ici fin mai assez de doses pour vacciner l'ensemble des adultes américains, grâce à deux autres vaccins sont autorisés dans le pays, celui de l'alliance Pfizer/BioNTech, et celui de Moderna, auxquels le gouvernement américain a commandé 300 millions de doses chacun.


La rédaction LCI

Tout
TF1 Info