Début septembre, des élections ont eu lieu dans quatre régions d'Ukraine annexées par la Russie.
Pour ce scrutin qui a pris fin dimanche 10 septembre, les autorités russes ont voulu démontrer qu'elles avaient le soutien des habitants.
Si bien que selon certains, les médias pro-Kremlin auraient eu recours à des comédiens.

Tous les moyens sont bons pour "créer l'illusion d'un soutien dans le Donbass". Les élections organisées par la Russie du vendredi 8 au dimanche 10 septembre dans les quatre régions d'Ukraine annexées illégalement avaient clairement pour objectif de démontrer le soutien des habitants envers les autorités d'occupation. Mais pour légitimer l'annexion de ces territoires ukrainiens, Moscou serait allée encore plus loin. En parallèle à ce scrutin hautement décrié, les médias pro-Kremlin auraient "embauché des acteurs pour filmer de courts reportages" sur la vie dans le Donbass.

La rumeur remonte à 2022

Une capture d'écran accompagne cette rumeur. On y découvre une offre d'emploi rédigée en russe pour un "temps partiel" comme "figurant". Il est précisé que la rémunération commencerait à 1300 roubles par jour, soit un peu plus de 12,50 euros. Certains internautes ajoutent que cette offre d'emploi vise clairement à filmer de prétendus participants aux scrutins qui ont eu lieu à Donetsk, Louhansk, Zaporijjia et Kherson. Décrites comme des "élections illégales" par le Conseil de sécurité des Nations Unies, elles relèvent de "l'exercice de propagande", selon Washington.

Cette publication affirme que des médias pro-Kremlin ont fait appel à des acteurs pour filmer des reportages dans le Donbass
Cette publication affirme que des médias pro-Kremlin ont fait appel à des acteurs pour filmer des reportages dans le Donbass - Capture d'écran / X

Une recherche d'image inversée remet en cause cette rumeur, puisqu'on en retrouve déjà la trace en juin 2022, dans plusieurs médias. À l'époque, l'information vient directement d'une publication mise en ligne sur le canal Telegram de la communication stratégique des forces armées ukrainiennes. Elle diffuse exactement la même capture d'écran, avec des passages similaires sous-lignés. Sauf que cette fois-ci, il s'agirait pour Moscou de recruter des "témoins locaux des atrocités commises par les maudits fascistes ukrainiens", comme l'écrit ironiquement l'armée de Kiev. 

Cependant, rien ne prouve ni l'authenticité de l'image, ni la nature des vidéos réalisées avec ces figurants. Ainsi, si la mise en page ressemble en tout point à celle du site de recherche d'emploi russe Avito, nous n'avons pas retrouvé la trace de cette annonce sur les outils d'archivage, et aucun lien n'a été diffusé par les médias qui ont traité l'information. Ensuite, le texte évoque des "séries télévisées qui démarrent en ce moment et qui ont besoin de figurants, ainsi que de personnes pour filmer de courts reportages", dans la région de Donetsk et Louhansk. L'utilisation de ces figurants dans le cadre d'une mise en scène de crimes ukrainiens n'est donc qu'une interprétation des autorités de Kiev.

Reste que si cette capture d'écran ne prouve rien, les journalistes pro-Kremlin sont bien adeptes de la mise en scène, comme en témoignait en juin dernier un ancien producteur de télévision. Interrogé dans la presse indépendante russe, il expliquait sous anonymat que les chaînes proches du pouvoir "recherchaient ceux qui avaient été emmenés du Donbass vers la région de Rostov pour leur dire à quel point tout leur plaisait". Faute d'en trouver, ils auraient publié, deux semaines plus tard dans un groupe de discussion, "un message indiquant qu'ils recherchaient des acteurs et des figurants prêts à dire qu'ils venaient de Louhansk et de Donetsk pour 2000 roubles". Une pratique qui relève de la "tradition soviétique" comme l'avait relevé sur le plateau de LCI l'essayiste Thierry Wolton, spécialiste du monde soviétique.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Tout
TF1 Info