Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

11e jour de la Guerre en Ukraine : la stratégie de la tension

TF1 | Reportage L. Merlier, S. De Vaissiere, L. Koceir
Publié le 6 mars 2022 à 20h08
JT Perso

Source : JT 20h WE

Malgré les tentatives d'évacuation de civils, le siège du port de Marioupol se poursuit au sud-est de l'Ukraine. Dans le même temps, au centre du pays, un aéroport a été détruit par l'armée russe.

L'aéroport de Vinnytsia a été complètement détruit dimanche après-midi. Il s'agit d'une cible stratégique pour les Russes à 200 km de la ligne de front. Aux portes de la capitale, en plein milieu d'un quartier résidentiel, un entrepôt a été visé. À l'Est, le marché de Kharkiv, lieu de ravitaillement, a été aussi complètement ravagé.

Au sud, les chars encerclent toujours Marioupol. Certains pensaient évacuer aujourd'hui, mais les cars n'iront pas plus loin, trop dangereux de prendre la route. Depuis le début de la semaine, les bombardements y sont incessants. Quartier résidentiel, magasins, rien n'est épargné par les frappes russes.

Nous avons pu joindre un médecin sur place. Alex Wade, coordinateur médecin sans frontières en Ukraine. Il décrit une situation humanitaire catastrophique. "Il n'y a plus de nourriture dans les magasins, plus d'électricité. Ce qui est consternant, c'est qu'il n'y a plus d'eau potable. Pour boire, les gens utilisent l'eau de pluie ou la neige", évoque-t-il. Ils sont encore plus de 200 000 à être pris au piège dans la ville.


TF1 | Reportage L. Merlier, S. De Vaissiere, L. Koceir

Tout
TF1 Info