LE WE 20H

Vacances en Italie : à la découverte de Rimini et de son immense plage... privée

TF1info | Reportage : François-Xavier Ménage, Lucas Lassalle
Publié le 6 août 2022 à 20h25, mis à jour le 7 août 2022 à 18h33
JT Perso

Source : JT 20h WE

Rimini, sur la côte adriatique, est l'une des plus grandes et des plus anciennes stations balnéaires d'Europe.
Ses 15 km de plage sont essentiellement privées... et il vaut mieux réserver sa place longtemps à l'avance.
Une équipe de TF1 s'est laissé gagner par l'atmosphère surannée des lieux.

La plage de Rimini sur la côte Adriatique s'étale sur 15 kilomètres. À perte de vue, comme on le voit dans le reportage en tête d'article, des milliers de parasols sont alignés au cordeau. Mais près de 90 % de cette plage est privée. Pour avoir la chance de mettre un pied sur le sable, il faut donc sortir sa carte bleue. Matteo Battelli, gérant de plage, doit se déplacer en trottinette électrique pour gérer ses quelque 170 parasols. Comme il l'explique à notre équipe, pour espérer obtenir un emplacement de choix, il faut savoir anticiper.

"En ce moment, pour avoir les meilleures places", estime-t-il, "il faudrait avoir réservé le mois dernier, vers la mi-juillet". Rimini compte un millier d'hôtels, qui incluent souvent une place sur un transat dans le prix de la chambre. Pour atteindre un chiffre d'affaires spectaculaire de 8.000 euros par jour, Matteo doit se démarquer en proposant, comme dans les avions, des places en première classe. "Ça, c'est notre suite face à la mer", vante-t-il en nous montrant deux transats flanqués d'un parasol plus grand que la moyenne, et d'un caisson pour protéger ses affaires et recharger son téléphone.

Industrie du tourisme et charme désuet

En Italie, près de la moitié des plages sont confiées par l'État à des opérateurs privés. L'accès à la mer est théoriquement libre partout, mais il est parfois difficile de se faufiler entre les établissements qui se succèdent le long du littoral. L'industrie du tourisme a pris son essor en Italie, et Rimini a vu son premier établissement de bains au milieu du XIXᵉ siècle. 

"Dès l'après-guerre", raconte Matteo, "les plagistes italiens ont planté les premiers parasols, qu'ils déplaçaient en fonction de la course du soleil, et c'est de là qu'est venu tout ce que vous voyez aujourd'hui". Rimini, qui a vu naître le cinéaste Federico Fellini et le dessinateur Hugo Pratt, conserve encore en 2022 le charme désuet des publicités pour les restos du coin, déclamées par haut-parleurs sur toutes les plages. 

Lire aussi

Un esprit de la "Dolce vita" d'après-guerre rôde encore dans les cours de danse les pieds dans l'eau, un des rares plaisirs gratuits de la plage. Des ateliers pour enfants fleurissent aussi de loin en loin, qui permettent de soulager les parents en quête de repos. "Lorsque les enfants font des caprices, les parents les amènent ici", s'amuse l'animatrice Ilaria Rizzo, "ils nous supplient même de les prendre !". Pendant ce temps-là, l'apéritif est servi aux adultes, étonnamment tôt selon les coutumes locales, avant même 17 heures. 


TF1info | Reportage : François-Xavier Ménage, Lucas Lassalle

Tout
TF1 Info