VIDÉO - À la dérive depuis un an, le plus gros iceberg du monde est aux portes de l'Atlantique

Publié le 24 novembre 2023 à 18h31, mis à jour le 26 novembre 2023 à 9h12

Source : TF1 Info

L'iceberg, référencé sous le code "A23a" dérive depuis l'an dernier, et il est maintenant sur le point d'entrer dans le sud de l'océan Atlantique.
Les scientifiques le surveillent de près, car il pourrait menacer la faune et la flore près de l'île de Géorgie du Sud.

Imaginez un énorme glaçon, grand comme près de la moitié de la Corse, en train de dériver dans l’océan. Autrefois rattaché à l’Antarctique, A23a détient le titre de plus gros iceberg du monde, avec une superficie de 4000 kilomètres carrés et une épaisseur de 400 mètres. En 1989, après s’être décroché du continent, il s’était mis à dériver avant de s’échouer au fond de la mer de Weddel, où il était resté cloué jusqu’alors.

Mais en août 2022, l’ancrage de l’iceberg s’est brisé. Et depuis, A23a dérive en direction de l’Atlantique. "Il était cloué au sol depuis 1986, mais il devait finir par diminuer suffisamment pour perdre son adhérence et commencer à se déplacer", a déclaré à la BBC Andrew Fleming, expert en télédétection du British Antarctic Survey (Service britannique de surveillance de l'Antarctique). D’après, les scientifiques, le changement climatique n’aurait aucune incidence sur ce phénomène. 

"C’est un événement naturel, ce n’est pas lié au changement climatique", explique le Pr Dominic Hodgson, géologue au British Antartic Survey, dans la vidéo en tête de cet article. "Certaines des plateformes de glace qui se brisent dans des endroits plus au nord sont le résultat du changement climatique. Mais celle-ci est plus au sud. Il fait bien en dessous de zéro là-bas", ajoute ce spécialiste.

Une menace pour la faune locale

L'iceberg A23a a dépassé la plateforme de glace de Larsen, au nord-ouest de la mer de Weddell, poussé par les courants et les vents d'ouest. Il se déplace sur une trajectoire connue sous le nom de "couloir des icebergs" en direction de la Géorgie du Sud. En pénétrant dans ces eaux, le colosse de glace va subir le même sort que de nombreux icebergs. Fondre lentement puis disparaître. Un scénario qui suscite l'inquiétude des scientifiques.

Et pour cause, celui-ci pourrait s’échouer dans les eaux peu profondes qui entourent l’île de Géorgie du Sud, qui abrite des bébés phoque et pingouins notamment. "Si cela se produit, les animaux pourraient être coupés de l'océan, qui est leur source de nourriture", explique la BBC. Mais les scientifiques savent aussi que les icebergs peuvent transporter des minéraux provenant du fond de l'océan qui, lorsqu'ils fondent, fournissent des nutriments à la faune locale. 


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info