La semaine dernière, un accident de bus a fait dix morts près d'Abou Simbel, en Haute-Égypte.
Un Normand est parvenu à sauver treize personnes alors que le véhicule prenait feu.
Il témoigne auprès de TF1.

Plus d'une semaine après l'accident, Emmanuel Marcant reste très affecté par l'accident. "Il était embrasé, embrasé" commente l'homme en voyant la photo du bus duquel il est parvenu à s'extraire vivant. Le 13 avril dernier, l'homme originaire de Normandie a pris place dans un bus de tourisme en Egypte, vers 4 heures du matin. À bord du véhicule, il y avait 24 personnes dont 12 Français. 

Après de nombreux kilomètres, le Français s'est endormi, avant d'être réveillé brutalement par un freinage d'urgence, suivi d'une collision avec un autre véhicule en sens inverse. "Quand j'ai entendu le freinage, je me suis relevé et c'est là que j'ai vu l'impact. En fait, le bus a traversé, a coupé la route", raconte Emmanuel Marcant au micro de TF1. 

Très rapidement, le bus a commencé à s'enflammer. Mais Emmanuel n'a pas paniqué, il a forcé l'ouverture de l'une des portes et a commencé à faire évacuer les passagers, et notamment les membres de sa famille. "Si ce n'était pas par la porte, ça aurait été par une vitre. Mais je serais sorti du bus parce que ce n'était pas mon heure. Et puis, il y avait ma famille qui était là. Je n'ai pas réfléchi, c'était instinctif, la survie", relate le rescapé. Cet instinct de survie lui a permis de sauver treize autres touristes qui étaient eux aussi monter dans ce bus pour aller à Assouan découvrir le site touristique d'Abou Simbel et les temples. 

"Je n'ai pas fait ça pour être un héros"

Malgré l'intervention d'Emmanuel, dix personnes sont décédées dans l'accident, dont quatre Français. "Je suis re-rentré dans le bus pour aller chercher les gens du Calvados avec qui on avait lié une amitié, et je n'ai pas pu" regrette-t-il. "Il y avait déjà un quart du bus qui était en feu, et puis il y avait trop de fumée, j'ai juste eu le temps d'aller chercher ma concubine". 

Emmanuel s'estime chanceux de s'en être sorti avec des blessures légères. "Je n'ai pas fait ça pour être un héros, j'ai fait ça pour sauver ma famille et les gens qui étaient dans le bus. Aujourd'hui c'est moi qui suis devant vous, ça aurait pu être quelqu'un d'autre", assure-t-il. De retour en Normandie, l'homme veut prendre le temps de se reposer et de consacrer un peu de temps à sa famille. 


TF1 | Reportage Guillaume Thorel, Xavier Thoby

Tout
TF1 Info