Le WE

États-Unis : l'incroyable sauvetage de 4000 chiens destinés à servir de cobayes de laboratoire

M.D. | Reportage TF1 Antoine de Prégicout, Alexis Ponsard et Vincent Mortreux.
Publié le 19 septembre 2022 à 18h09
JT Perso

Source : JT 20h WE

Aux États-Unis, une vaste opération de sauvetage a permis la libération de 4000 chiens appartenant à la race Beagle, destinés à être utilisés comme cobayes dans des laboratoires.
La plupart des animaux ont finalement pu être adoptés, une femelle de 7 ans a même fait le voyage jusqu'en Californie à la demande du Prince Harry et sa femme Meghan Markle.

Outre Atlantique, l'opinion publique a découvert avec effroi, il y a quelques semaines, que des laboratoires pharmaceutiques utilisaient comme cobaye des chiens de race Beagle. Devant l’ampleur du scandale, les autorités américaines ont décidé de fermer, pour mauvais traitement, un centre d'élevage, dans la ville de Cumberland, dans l’État de Virginie. Cette vaste opération de sauvetage, relayée par la presse et régulièrement commentée à la télévision américaine, a abouti dernièrement à la libération des 4000 bêtes qui s'y trouvaient. Ces chiens étaient destinés à servir de cobayes dans des laboratoires pharmaceutiques. 

Pour eux, c'est un peu comme une deuxième naissance. "Je crois qu’ils sont en train de vivre le plus beau jour de leur vie. Ils vont avoir besoin d’un peu de temps pour s’adapter, s'exclame Anna Gonce, qui préside "Humane society of Sarasoté County", une association de défense de la cause animale, basée en Floride. Tout ce qu’ils font là, c’est une grande première dans leur existence", souligne la militante, dans la vidéo en tête de cet article. On l'ignore bien souvent, mais les chiens, au même titre que les rats, sont très utilisés par l'industrie pharmaceutique, dans le but de tester de futurs médicaments destinés aux humains. 

Ils insèrent des cathéters entre les épaules des Beagles pendant tout le temps que passent les animaux dans le laboratoire

Cindy Beal-Derose Devos, membre de l’association "Last chance for animals" (LCA).

Des vidéos tournées en caméra cachée dans un laboratoire canadien puis relayés par les médias américains avaient suscité une vague d'indignations dans tout le pays un peu avant l'été. Sur les images, on peut ainsi voir des beagles traités sans ménagement par les chercheurs. "Ils insèrent des cathéters entre les épaules des Beagles pendant tout le temps que passent les animaux dans le laboratoire", explique Cindy Beal-Derose Devos, membre de l’association "Last chance for animals" (LCA), contactée par téléphone par une équipe de TF1. 

Lire aussi

La mobilisation nationale a finalement porté ses fruits et la plupart des chiens ont pu être adoptés. Les 4000 beagles sont désormais dispersés un peu partout dans le pays. L'un d'entre eux a trouvé refuge dans une caserne de pompiers en Floride, tandis qu'un autre a été placé chez le gouverneur du New Jersey, le démocrate Phil Murphy. Une femelle âgée de 7 ans a même fait le voyage jusqu'en Californie, à la demande du Prince Harry et sa femme Meghan Markle. Un geste qui aurait certainement fait plaisir à la reine Elizabeth II. Elle possédait elle-même des Beagles, pour la chasse, mais aussi comme chien de compagnie.


M.D. | Reportage TF1 Antoine de Prégicout, Alexis Ponsard et Vincent Mortreux.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info