Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A Göttingen, des policiers allemands blessés par des habitants ulcérés par leur mise en quarantaine

La rédaction de LCI
Publié le 22 juin 2020 à 13h20
JT Perso

Source : TF1 Info

ALTERCATION - Plusieurs policiers ont dû intervenir samedi 20 juin dans un complexe immobilier de Göttingen, dans le centre de l'Allemagne, pour préserver les mesures de quarantaine imposées à ses quelque 700 habitants, dont 120 testés positifs au coronavirus.

Des scènes d'extrême violence à Göttingen, en Allemagne. Samedi 20 juin, des policiers ont été blessés lors d’affrontements avec les habitants d’un immeuble, placés en quarantaine après que 120 résidents sur 700 eurent été testés positifs au coronavirus.

Les scènes de violence ont éclaté lorsque des habitants du complexe résidentiel ont tenté de forcer le passage à travers une barrière métallique mise en place pour maintenir chez eux les 700 résidents afin d'enrayer la propagation du coronavirus. 

Google Maps

"Certains ont lancé des pierres, des bouteilles et des lattes en bois sur les policiers", a raconté aux journalistes le chef de la police de Göttingen Uwe Luehrig.

En quarantaine depuis le 18 juin

Les habitants de la résidence avaient été placés en quarantaine jeudi 18 juin, après la découverte parmi eux de deux cas de contamination. Vendredi 19 juin, 120 habitants avaient été testés positifs.

Lire aussi

Göttingen reste l'un des foyers de contamination qui sont apparus en Allemagne depuis la levée en mai des restrictions imposées à cause de l'épidémie. 

Plus de 1.300 employés d'un abattoir sur un total de près de 7.000 avaient été testés positifs en Rhénanie du Nord - Westphalie, dans l'ouest de l'Allemagne. "Nous ne pouvons pas exclure un confinement général", a déclaré dimanche le chef du gouvernement de ce land, Armin Laschet.

Plusieurs clusters, ou foyers de contamination, en Allemagne et aussi en France, ont mis en évidence des conditions de travail ou de logement augmentant les risques de propagation du coronavirus, notamment dans les abattoirs.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info