Le WE

Amazonie : Raoni attaque Jair Bolsonaro devant la Cour pénale internationale

Publié le 23 janvier 2021 à 20h21, mis à jour le 23 janvier 2021 à 23h55
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le chef indien vient de déposer une plainte contre Jair Bolsonaro devant la Cour pénale internationale de la Haye. Il accuse le président brésilien de crime contre l'humanité, d’extermination et de mise en esclavage des autochtones de l’Amazonie.

À plus de 90 ans, alors qu'il vient de perdre son épouse et contracté le Covid, Raoni lutte pour défendre la forêt amazonienne contre Jair Bolsonaro. Depuis deux ans, le chef de la tribu Kayapo alerte : "Je suis très préoccupé par notre avenir. C'est la raison pour laquelle nous cherchons à obtenir un soutien international et à faire alliance avec d'autres peuples autochtones".

La destruction de la forêt amazonienne s'accélère dangereusement : plus de 35% en un an. Les leaders autochtones sont assassinés et les agences environnementales menacées. Pour endiguer cet anéantissement, des dizaines d'ONG ont entrepris une démarche inédite : porter plainte pour crime contre l'humanité. "Il y a la destruction de la forêt amazonienne, l'accaparement des terres, la spoliation des droits des Indiens. Tout ça en application d'un plan qui a été celui du candidat Bolsonaro", souligne Mr William Bourdon, avocat de Raoni Metuktire.

Le président brésilien considère la plus vaste forêt tropicale du monde comme une manne économique à développer coûte que coûte. Il octroie à tout-va de nouvelles zones agricoles pour la production de viande et de soja. "On a traversé des étendues infinies de soja et d'usines d'agro-business. On voit vraiment les terres de soja qui sont en train d'envahir et de grignoter l'espace de la forêt", témoigne Nathalie Bois-Huyghe, anthropologue et vice-présidente de Darwin climax coalitions.

La Cour pénale internationale n'est cependant pas obligée de donner suite à cette plainte. Elle décide seule des affaires à soumettre aux juges.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info