VIDÉO - Après le canular d'un passager, un vol EasyJet escorté par un avion de chasse

M.L
Publié le 6 juillet 2022 à 12h13
JT Perso

Source : TF1 Info

Un vol EasyJet Londres-Minorque, dans les îles Baléares, a été surveillé de près par un avion militaire.
L'un des passagers, un Britannique de 18 ans, avait prétendu sur les réseaux sociaux qu'une bombe était à bord, une fausse alerte.
L'avion s'est posé sans encombre, mais a été soumis à de nombreux contrôles.

Tout est parti d'une mauvaise blague : dimanche dernier, les passagers du vol EasyJet parti de l'aéroport de Gatwick, à Londres en direction de Minorque ont pu apercevoir par leur hublot un avion de chasse fendre l'air, escortant leur avion en volant à sa hauteur, alors qu'ils approchaient de leur destination. Un jeune passager de 18 ans a déclaré qu'une bombe était à bord de l'appareil, ce qui a donc déclenché un système de sécurité et provoqué une grosse frayeur à l'intérieur de l'avion. 

"Qu'est-ce qu'il fait, est-ce qu'il essaye juste de se montrer ?", lance l'une des passagères, en fond d'une vidéo tournée par un voyageur, à retrouver en tête d'article. L'avion militaire, dont les courtes ailes oscillaient de haut en bas, faisait signe par ce geste au pilote du vol de le suivre, précise Le Parisien. La vidéo laisse voir un avion de chasse qui semble être un F18, ajoute le journal britannique The Guardian

Le fautif condamné à payer les frais de l'opération

C'est sur les réseaux sociaux que le canular aurait été lancé par un jeune Britannique, qui était monté à bord avec cinq amis. Un message rapidement repéré par la tour de contrôle de l'aéroport de Minorque, comme l'a confirmé la garde civile espagnole, selon le titre de presse. 

L'avion d'EasyJet s'est finalement posé sans encombre à Mahon, capitale de Minorque, l'une des îles des Baléares. Il a toutefois été conduit dans une zone isolée du terminal principal et soumis aux inspections de démineurs et de chiens renifleurs, ce qui a permis de confirmer qu'il s'agissait en réalité d'une fausse alerte. Les bagages des passagers ont aussi été passés au peigne fin.

Le passager à l'origine de cette mauvaise blague a été arrêté et devrait être condamné pour toute amende à rembourser les frais de l'opération de police. "La personne responsable a été identifiée sur les réseaux sociaux ainsi que cinq autres compagnons en tant que témoins. Ils ont été emmenés dans un poste de police afin que les agents puissent clarifier la situation", a indiqué un porte-parole de la garde civile.

Lire aussi

Du côté de la compagnie, un porte-parole d'EasyJet a confirmé que son vol EZY8303 "a été escorté par un avion militaire lors de son atterrissage à Minorque et a retardé le débarquement en raison de contrôles de sécurité préventifs". "La sécurité de ses passagers et de son équipage est toujours la priorité absolue d'EasyJet, et nous tenons à remercier les passagers pour leur compréhension", a-t-il ajouté.


M.L

Tout
TF1 Info