Armes nucléaires : le Conseil de sécurité de l'ONU s'engage contre leur dispersion

FS (avec AFP)
Publié le 3 janvier 2022 à 17h16
Armes nucléaires : le Conseil de sécurité de l'ONU s'engage contre leur dispersion

Source : Daniel SLIM / AFP

NUCLÉAIRE- Les cinq pays membres du Conseil de sécurité se sont engagés à "prévenir la poursuite de la dissémination" des armes nucléaires, dans une déclaration commune, avant une conférence d'examen du Traité sur la non-prolifération (TNP), et sur fond de discussions tendues avec l'Iran.

Les cinq puissances nucléaires que sont les États-Unis, la Chine, la Russie, le Royaume-Uni et la France ont signé un engagement commun ce lundi, pour "prévenir la poursuite de la dissémination" des armes nucléaires. En pleine négociation avec l'Iran, soupçonné de vouloir se doter de la bombe atomique, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations-Unies affichent leur "volonté de travailler avec tous les États pour mettre en place un environnement de sécurité (...), avec pour objectif ultime un monde exempt d'armes nucléaires", ainsi que le précise la présidence française, qui coordonne les travaux de ces pays depuis deux ans.

"Nous affirmons qu'une guerre nucléaire ne peut être gagnée et ne doit jamais être menée", affirment solennellement les cinq pays signataires, alors qu'est prévue cette année la 10ᵉ Conférence d'examen des parties au TNP, le traité international entré en vigueur en 1970 afin d'empêcher la propagation des armes nucléaires. En arrière-plan, des discussions sont en cours avec l'Iran, soupçonné de vouloir se doter de l'arme atomique. L'accord de 2015, qui encadrait le programme nucléaire iranien, est largement invalidé depuis le retrait des États-Unis de Donald Trump, l'année suivante.

Les signataires sont les cinq États juridiquement reconnus comme "dotés de l'arme nucléaire" par le TNP. L'Inde et le Pakistan, sont également détenteurs de la bombe atomique, mais non-signataires du TNP, tandis qu'Israël n'a jamais confirmé officiellement la posséder. La Corée du Nord, qui dénonce aussi le traité, mène des expérimentations nucléaires, sans qu'on sache si son programme a atteint un niveau opérationnel.


FS (avec AFP)

Tout
TF1 Info