"HELP" : naufragés une semaine sur une île du Pacifique, ils sont sauvés… grâce à des feuilles de palmier

par Axel JUIN
Publié le 11 avril 2024 à 12h50, mis à jour le 12 avril 2024 à 8h41

Source : Sujet TF1 Info

Trois marins se sont retrouvés bloqués sur un atoll perdu au beau milieu du Pacifique pendant une semaine.
Ils ont été secourus le 9 avril dernier grâce à un message qu'ils ont écrit à l'aide de feuille de palmiers.
Un naufrage quasi similaire s'est produit au même endroit, il y a quatre ans.

Un sauvetage comme dans les films. Mardi 9 avril, une opération de la marine américaine et des garde-côtes a permis de secourir trois marins bloqués sur un petit îlot de l'océan Pacifique. Sur place depuis plus d'une semaine, le trio a épelé "Help" à l'aide de feuilles de palmier déposées sur une plage de sable blanc pour se faire repérer par les secours. Une technique qui a fonctionné.

Un message à l'aide efficace

Leur histoire commence une semaine plus tôt. Les trois hommes avaient prévu de pêcher le 31 mars dans les eaux autour de l'atoll de Pikelot, en Micronésie, une nation du Pacifique composée de plus de 600 îles étalées sur 2,5 millions de km², lorsque leur embarcation a subi des dysfonctionnements moteurs les forçant à accoster sur l'îlot. Jouant de malchance, la batterie de leur radio est également tombée en rade avant qu'ils ne puissent appeler les secours.

Pour se faire répérer plus facilement par les secours, ils ont par la suite ramassé des feuilles de palmier sur l’île, et ont épelé "Help" (à l'aide, ndlr) sur la plage. Pendant une semaine, les naufragés ont pu s’alimenter de noix de coco et disposaient même d'eau douce grâce à un petit puits, construit par des pêcheurs de la région.

Pas une première

Les recherches pour retrouver les hommes ont commencé le 6 avril, lorsque leurs proches ont constaté leur absence de l'atoll de Polowat, une île située à plus de 160 km de Pikelot, d’où ils étaient partis. Par la suite, un avion de reconnaissance de la marine américaine envoyé depuis la base aérienne de Kadena à Okinawa, au Japon, a repéré le message "Help" en survolant l’atoll le 7 avril.

Après avoir reçu du ravitaillement et un radio de secours, les naufragés ont étés secourus le 9 avril par des gardes côtes. 

Ce n'est pas la première fois que cet atoll recueille des naufragés. En 2020, trois autres hommes voyageant entre deux iles micronésiennes s’y sont échoués après que leur bateau soit tombé en panne. Ils avaient alors tracé "SOS" sur la plage, un message qui a été repéré par l'équipage d'un pétrolier de l'US Air Force ayant permis par la suite leur sauvetage.


Axel JUIN

Tout
TF1 Info