Le WE

Basketteuse américaine en Russie : un parfum de guerre froide

Publié le 5 août 2022 à 20h21, mis à jour le 5 août 2022 à 23h25
JT Perso

Source : JT 20h WE

Jeudi, Brittney Griner a été condamnée à neuf ans de prison en Russie, après avoir été arrêtée avec du liquide de vapoteuse à base de cannabis.
Joe Biden réclame sa libération immédiate.
Le Kremlin se dit prêt à discuter d'un échange de prisonniers.

À son arrivée au tribunal russe, Brittney Griner, star américaine du basket, a encore un peu d'espoir. Conseillée par l'ambassade américaine et ses avocats, la basketteuse plaide coupable et demande l'indulgence du juge. "J'ai commis une erreur, de bonne foi, et j'espère que votre jugement ne mettra pas fin à ma vie", a-t-elle évoqué.

Arrêtée pour détention d'une cigarette électronique avec du liquide à base de cannabis, mais jugée pour trafic de drogue, le verdict l'assomme. Neuf ans de prison, c'est inacceptable disent les Etats-Unis. Ses coéquipières sont sous le choc. Avant leur match, elles observent 42 secondes (42, son numéro de maillot) de silence pour la soutenir dans cette épreuve difficile.

Brittney Griner est deux fois médaillée d'or aux Jeux olympiques. Pour les observateurs, son arrestation en février dernier, juste avant la guerre en Ukraine, n'était pas le fruit du hasard. Comme l'explique Pascal Boniface, auteur du livre "Géopolitique du sport" paru aux éditions Ekho. Les Russes détiennent Brittney Griner et le soldat Paul Whelan accusé d'espionnage. Les Américains, eux, ont dans leur geôle Viktor Bout, un trafiquant d'armes. Avec un autre prisonnier russe, l'échange serait en cours de négociation. Des échanges qu'on pourrait penser d'une autre époque, et pourtant, il y a quatre mois seulement, c'est contre l'extradition d'un pilote russe que le soldat américain Trevor Reed rentrait au pays.

TF1 | Reportage F. Agnès, J. Lacroix-Nahmias, C. Ingold


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info