Face à la crise énergétique, les dispositifs d’accompagnement des plus fragiles n'existent pas en Belgique.
Résultat, les prix de l’électricité et du gaz explosent.
La facture pourrait même atteindre 10.000 euros par an pour une famille moyenne l'an prochain.

En Belgique, les prix de l’énergie s’envolent : ils sont les champions d’Europe de l’inflation car ils ne sont pas réglementés. Cette famille l’a constaté. Sa facture d’électricité et de gaz est passée de 57 à 130 euros le mois dernier. "Ça a vraiment beaucoup augmenté, on ne comprend pas pourquoi la vie est si chère", soupire la mère dans le reportage de TF1 ci-dessus. Et cela va empirer : on prévoit des factures énergétiques pouvant aller jusqu’à 10.000 euros annuels en 2023.

Des prix records qui risquent, s’ils se maintiennent, de lourdement affecter le pouvoir d’achat des ménages belges, sans commune mesure avec la France qui bénéficie de l’effet bouclier. "Cela devient vraiment ingérable, on préfère ne pas y penser parce que ça nous fait peur", témoigne une habitante. En Belgique, le prix du gaz a été multiplié par quinze depuis 2020. Quant à l’électricité, elle s’achète dix fois plus chère qu’il y a deux ans.

Ce couple l’a constaté. Avec un doublement du prix du kWh, leur facture est passée de 80 à 137 euros mensuels, et ils s’attendent à des hausses encore plus importantes à l’avenir. Ils ont donc déjà changé leurs habitudes et ont investi dans un poêle à granulés, 1300 euros. Il leur permettra d’économiser 600 euros par an sur leur facture d’énergie. Une économie non négligeable dans ce contexte d’inflation.


TF1 | Reportage Vincent Lamhaut, Tanguy Joire

Tout
TF1 Info