En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

"Impossible de gagner une guerre nucléaire" : à l'ONU, Biden dénonce "les menaces irresponsables" de Poutine

M.L
Publié le 21 septembre 2022 à 19h59
JT Perso

Source : TF1 Info

Le président américain s'est inquiété de propos "dangereux" du Kremlin, après que Vladimir Poutine a menacé d'avoir recours à l'arme nucléaire.
À l'occasion de l'Assemblée générale de l'ONU, il a accusé Moscou de "proférer des menaces irresponsables".
"Il est impossible de gagner une guerre nucléaire", a-t-il mis en garde.

La menace fait réagir dans le monde entier. Le président russe Vladimir Poutine a ordonné mercredi une "mobilisation partielle" pour donner un nouvel élan à son offensive en Ukraine, se disant prêt à utiliser "tous les moyens" de son vaste arsenal contre l'Occident, y compris nucléaires. "Ce n'est pas du bluff", a-t-il encore déclaré. "Si les intérêts de la Russie sont menacées, nous utiliserons toutes les armes à notre disposition."

Des déclarations auxquelles Joe Biden a réagi à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU. "Il est impossible de gagner une guerre nucléaire et elle ne doit jamais être menée", a répondu le président américain Joe Biden, qui a par ailleurs accusé Moscou d'avoir "violé de manière éhontée" les principes fondateurs de la Charte des Nations unies. 

"Nous constatons une tendance inquiétante"

Lors d'un discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, le chef de la Maison Blanche a fustigé les propos "dangereux" de Vladimir Poutine, qui "montrent le peu de respect dont il témoigne à l'égard du régime de non-prolifération" selon lui. Un régime fixé par différents accords internationaux, des conventions et traités visant à éviter que des États qui ne disposent pas encore de cette arme cherchent à s'en doter. 

Lire aussi

"Nous constatons une tendance inquiétante. La Russie a signé les idéaux de non-prolifération embrassés par toutes les nations, et aujourd'hui elle profère des menaces irresponsables, celles d'utiliser l'arme nucléaire", a tancé le dirigeant américain. Avant de préconiser : "le régime de non-prolifération nucléaire doit être encouragé par la diplomatie", canal par lequel "nous obtiendrons le meilleur résultat" et qui a fait "l'un des grands succès de cette institution" des Nations Unies, a-t-il appuyé. 

"Quoi qu'il advienne dans le monde, les États-Unis sont décidés à poursuivre leur politique" en ce sens, a ajouté Joe Biden, indiquant par ailleurs s'opposer à l'acquisition de l'arme nucléaire par l'Iran. "Nous ne pouvons pas laisser le monde revenir en arrière."


M.L

Tout
TF1 Info