PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE - Des tensions, des menaces d'actions en justice, des bulletins que l'on compte et que l'on recompte. Deux jours après l'élection présidentielle américaine, le résultat du scrutin se joue dans cinq ou six États.

Devant le quartier général démocrate, c'est un supplice qui dure depuis mercredi. Deux étudiantes scrutent la carte des États-Unis et attendent des nouvelles du Nevada, à 4 000 kilomètres de là. Six grands électeurs y sont en jeu. Depuis ce jeudi matin, la situation semble se figer. Les résultats de six États sont toujours attendus. Joe Biden fait la course en tête et se rapproche du chiffre magique des 270 grands électeurs. Mercredi soir, il a déjà adopté un ton présidentiel : "Je suis certain que nous en sortirons vainqueur. Ce qui est important pour moi, c'est que nous avons gagné avec la majorité du peuple américain. Et tout indique que cette majorité va se renforcer", a déclaré le candidat démocrate.

Toute la journée, les télés américaines ont compté les points. Et comme dans une série à suspense, les journalistes imaginent tous les scénarios. Dans certains Etats, l'élection va se jouer dans un mouchoir de poche avec quelques milliers de voix d'écart entre les candidats. De quoi faire monter encore les tensions. Donald Trump a lancé une guerilla judiciaire. "Arrêtez le dépouillement", a-t-il lancé dans quelques messages sur Twitter pour demander de recompter les voix ou de geler l'élection. L'Amérique patiente dans la méfiance. Les résultats de certains États ne seront pas connus avant ce vendredi.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info