En Chine, la révolte contre le "zéro Covid"

VIDÉO - Manifestations en Chine : jusqu’où ira la contestation contre le régime de Xi Jinping ?

M.D. | Reportage vidéo TF1 Justine Jankowski et Marine Zambrano
Publié le 28 novembre 2022 à 18h05
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La nuit dernière, des centaines de personnes ont manifesté à Pékin comme à Shanghai.
Les manifestants protestent contre la politique sanitaire stricte mise en place par les autorités.
En raison d'une recrudescence des cas de Covid, bars et commerces sont à nouveau fermés.

La Chine est l'un des derniers pays au monde à appliquer une stricte politique "zéro Covid", avec confinements à répétition et tests PCR quasi-quotidiens de la population. Ces derniers jours, le mécontentement populaire qui couve depuis des mois dans le pays a basculé en une vague de protestations sans précédent. "Ne filmez pas !", lance un agent de police, dans le reportage vidéo en tête de cet article. Ce lundi matin à Shanghai, les forces de l'ordre ordonnaient aux passants dans la rue de supprimer les photos prises des palissades, érigées pour dissuader les manifestants de revenir.

La nuit dernière, les manifestations ont encore tourné à l'affrontement avec des arrestations musclées, alors qu'un vent de rébellion souffle notamment dans les grandes villes du pays. À Pékin, plusieurs centaines de personnes, principalement des jeunes, ont envahi les trottoirs, une première depuis les événements de Tian'anmen à la fin des années 1980. Les protestataires dénoncent une dictature sanitaire. Depuis plusieurs semaines, en raison d'une recrudescence des cas de Covid, bars et commerces sont à nouveau fermés dans la capitale.

La semaine dernière, je me suis retrouvé en quarantaine à deux reprises

Romain Cottereau, un expatrié français qui vit à Pékin.

Romain Cottereau, un expatrié français vivant à Pékin, est contraint de télétravailler depuis maintenant une semaine. Il dit vivre au jour le jour, dans l'incertitude la plus totale. "En gros, chaque jour, on a la surprise de savoir si c'est bon ou pas. La semaine dernière, je me suis retrouvé en quarantaine à deux reprises", raconte le jeune homme. Maigre consolation pour ce supporter des Bleus, suivre la Coupe du monde. Mais à la télévision chinoise, même le football est désormais censuré. Pour ne plus montrer aux téléspectateurs que le reste du monde vit sans masque, la chaîne d’État a coupé les images des supporters dans les tribunes.

Lire aussi

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux Droits de l'homme a appelé de son côté les autorités chinoises à ne pas détenir arbitrairement les manifestants qui protestent pacifiquement contre les restrictions sanitaires et pour plus de liberté. "Nous appelons les autorités à répondre aux manifestations conformément aux lois et normes internationales relatives aux droits humains", a déclaré un porte-parole. "Nul ne devrait être arbitrairement détenu pour avoir exprimé pacifiquement ses opinions."


M.D. | Reportage vidéo TF1 Justine Jankowski et Marine Zambrano

Tout
TF1 Info