Le 20h

VIDÉO - Chine : oseriez-vous vous lancer dans cet "accrobranche" de l'extrême ?

TF1info | Reportage vidéo : Justine Jankowski, Yan Hu
Publié le 15 juin 2022 à 14h29
JT Perso

Source : TF1 Info

Dans la tour de télévision de Canton, une des plus hautes du monde, une nouvelle attraction fait fureur : un parcours inspiré de l'accrobranche, à des hauteurs vertigineuses.
Une équipe de TF1 s'y est essayée.

Leurs cris résonnent dans toute la tour de télévision qui domine Canton, la troisième ville de Chine. La plupart préfèrent admirer l’édifice d’en bas, mais les plus courageux ont choisi de se donner des sensations fortes, en effectuant des parcours d’accrobranche… perchés dans la structure d’une des tours les plus hautes du monde.

Une équipe de TF1 s’est risquée sur le parcours vert, le plus facile, qui est tout de même suspendu à 188 mètres au-dessus du vide, pour le reportage du 20H que l’on peut voir en tête d’article. D’ici, les immeubles de la ville ressemblent à des boîtes à chaussures.

"Mais c’est super-haut !". Même volontaires et prévenus de l’altitude, les participants ne peuvent retenir une exclamation en parvenant sur la plateforme. Le moniteur tente de les rassurer sur la qualité du matériel, contrôlé scrupuleusement chaque matin, mais la peur fait partie du jeu. "Ne t’inquiètes pas, au pire si tu tombes", sourit-il, "tu atterris ici par terre"

J’avais l’impression que je pouvais tomber à tout moment, ça fait trop peur

Une amatrice d'émotions fortes

14 passages d’obstacles se succèdent au-dessus du vide, sur un itinéraire de 30 minutes, éprouvant les plus résolus. "Il y a une partie où ça bouge vraiment, j’avais l’impression que je pouvais tomber à tout moment, ça fait trop peur", témoigne une jeune femme qui a cru un instant qu’elle ne pourrait pas terminer.  

La "Tour de télévision et de tourisme de Canton", de son nom complet, inaugurée en 2011, fut pendant quelques mois la plus haute du monde : 600 mètres d’altitude, antenne comprise, son toit étant situé à 462 mètres. La tour comprend un centre commercial, un musée, des parkings, des restaurants panoramiques tournants, et même des jardins. 

Depuis son ouverture l’année dernière, l'attraction de l’accrobranche n’a enregistré aucun accident, tout en attirant jusqu’à 700 visiteurs chaque jour. Un succès en dépit de l’épidémie de coronavirus, et d’un prix pourtant rédhibitoire pour beaucoup de Chinois : 68 euros minimum. 

Le plus haut parcours, le niveau "rouge", s’effectue à près de 300 mètres d’altitude. Zhiqian Chen est venu fêter son anniversaire en se risquant à cette épreuve au-dessus du vide, filmé par son épouse restée sur la plateforme. "Tout le monde devrait essayer", proclame ce touriste chinois en redescendant, "voir la vue à travers la vitre, c’est une chose, mais là tout est ouvert, on sent le vent, c’est extraordinaire".

Lire aussi

Au coucher du soleil, on peut opter pour une balade sur la passerelle la plus élevée du monde : à 325 mètres au-dessus du sol, on peut contempler les lumières de la mégalopole chinoise en train de s’éclairer. L’occasion aussi de se faire peur une dernière fois.


TF1info | Reportage vidéo : Justine Jankowski, Yan Hu

Tout
TF1 Info