La Chine face à une nouvelle flambée de Covid-19

VIDÉO - Shanghai : le grand ras-le-bol des habitants strictement confinés

Léa Tintillier | Reportage à Shanghai Justine Jankowski, Yan Hu
Publié le 14 avril 2022 à 17h15
JT Perso

Source : TF1 Info

Les habitants de Shanghai, où les autorités imposent un confinement strict, sont excédés.
Le 20H de TF1 vous raconte.

Des cris de désespoir retentissent à travers Shanghai à la nuit tombée. Les habitants sortent aux fenêtres de leur appartement pour contester le confinement sans fin. Excédés, certains laissent éclater leur colère. Les messages et vidéos de ces Chinois désespérés inondent les réseaux sociaux. 

Le confinement a commencé il y a deux semaines, mais certains sont enfermés chez eux depuis plus d’un mois maintenant. Ils doivent se passer de produits de première nécessité, y compris de nourriture, car toute sortie est strictement interdite. "On a reçu deux colis du gouvernement avec toujours les mêmes fruits, des oranges, des pommes et on a eu des légumes", témoigne une expatriée française, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Deux ravitaillements en deux semaines. Pour de nombreux habitants de Shanghai, c’est insuffisant. Partout les tensions montent. Depuis début mars, la mégalopole a enregistré plus de 130.000 cas de Covid-19. Cette situation sanitaire hors de contrôle entraîne parfois des drames. Sur une vidéo, on entend une femme crier à l’aide, car quelqu’un est en train de mourir. Personne ne prend le patient en charge. Asthmatique, il décède quelques minutes plus tard. 

Des assouplissements annoncés

Pour tous, le Covid-19 devient une obsession par crainte d’être testé positif et embarqué de gré ou de force vers des centres d’isolement, quel que soit l’âge. Les enfants testés positifs peuvent être séparés de leurs parents testés négatifs. Encore en travaux, un centre d’isolement reçoit déjà des malades. 

Aurélie, expatriée depuis deux ans, a décidé de rentrer en France en urgence avec ses trois enfants. "Je ne suis pas du tout rassurée de rester à Shanghai. S’il arrive une urgence comme un accident domestique grave, qu’est-ce qu’on fait ? C’est quand même compliqué de vivre dans un état comme la Chine", affirme-t-elle. 

Lire aussi

Ce lundi 11 avril, le gouvernement a annoncé des mesures d’assouplissement. Dans certaines zones, les habitants sont désormais autorisés à sortir à nouveau dans leur quartier. Ceux des zones "sous contrôle strict" et des "zones contrôlées" resteront confinés chez eux. Seuls les habitants qui vivent dans des quartiers où aucun cas n’a été enregistré ces deux dernières semaines peuvent sortir. Alors que le reste du monde vit avec le virus, la Chine continue coûte que coûte sa bataille et renforce sa stratégie zéro Covid.


Léa Tintillier | Reportage à Shanghai Justine Jankowski, Yan Hu

Tout
TF1 Info