Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

François Lenglet : "Le coronavirus a en fait renforcé la puissance de la Chine"

La rédaction de LCI
Publié le 15 novembre 2020 à 10h39
JT Perso

Source : JT 20h WE

ANALYSE - Alors que l'Europe tente de sauver son économie, fragilisée par la pandémie de Covid-19, la Chine se renforce avec la signature du plus vaste accord de libre-échange au monde. Le spécialiste économie de TF1 et LCI François Lenglet fait le point.

C'est l'un des plus grands accords commerciaux de tous les temps que la Chine a signé dimanche avec quatorze de ses voisins. Celui-ci "associe d'anciens ennemis, comme le Japon et la Corée du Sud, des démocraties et des régimes autoritaires, des pays asiatiques et d'ex-colonies occidentales comme l'Australie ou la Nouvelle-Zélande, détaille François Lenglet dans la vidéo ci-dessus. "Tous ces pays, unis par l'économie, vont créer un marché unique sur les rives de l'océan pacifique, où les produits circuleront librement. Dans un ensemble qui pèse 30% de la population et 30% du PIB de la planète." Cette Asie qui s'organise, poursuit-il, "c'est le troisième pôle régional de la planète, face à l'Europe, dont le grand marché date des années 1980, et aux Etats-Unis, associés au Canada et au Mexique dans les années 1990".

"Une nouvelle victoire chinoise"

La création de ce pôle asiatique est, aux yeux de François Lenglet, "une nouvelle victoire chinoise" : "Pékin, après avoir éradiqué le virus, consolide son empire régional" au moment même où l'Europe, elle, est paralysée par le confinement et la récession... Et par les dissensions politiques entre ses membres, avec le Brexit. 

Dans le même temps, les Etats-Unis, eux aussi, sont affaiblis. "C'est le paradoxe de 2020 : le coronavirus, né en Chine, a en fait renforcé la puissance de l'Empire du Milieu", conclut François Lenglet.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info