Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Covid-19 : le Royaume-Uni a commencé sa campagne de vaccination

TF1
Publié le 8 décembre 2020 à 13h13, mis à jour le 8 décembre 2020 à 16h16
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPORTAGE - La campagne de vaccination contre le Covid-19 a commencé ce mardi au Royaume-Uni. C'est le premier pays d'Europe à le faire.

C’est le premier pays d’Europe à franchir le pas. Ce mardi, la Grande-Bretagne a débuté sa campagne de vaccination contre le Covid-19, dans près de cinquante hôpitaux britanniques. Ainsi, à Coventry, Margaret Keenan, une grand-mère de 90 ans, est devenue la première patiente au monde à recevoir le vaccin de l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech, près d'une semaine après le feu vert donné à son déploiement.

Après sa vaccination, la nonagénaire a incité les autres à suivre le mouvement : "Allez-y, parce que c’est gratuit et parce que c’est la meilleure chose qui soit arrivée pour le moment. Si je peux le faire, vous le pouvez aussi." "En Ecosse, en Irlande du Nord, au Pays de Galles et en Angleterre, les gens se font vacciner pour la première fois. Et progressivement, cela va faire une énorme différence", se persuade le Premier ministre britannique Boris Johnson.

70% des Britanniques favorables

Comme un clin d’œil du hasard, le deuxième Britannique à se faire vacciner se nomme William Shakespeare, comme le célèbre dramaturge et poète anglais. "C’est sans précédent, cela pourrait changer nos vies", se félicite l’homme âgé de 81 ans. Pour le moment, le vaccin est réservé aux résidents des maisons de retraite, aux plus de 80 ans et au personnel de santé, en attendant que des doses supplémentaires soient produites.

Contrairement aux Français, les citoyens britanniques attendent le vaccin de pied ferme. Environ 70% d’entre eux souhaitent être vaccinés. "Il vaut mieux se faire vacciner que de ne pas le faire, moi je vais le faire", explique une habitante de Londres. Pour le moment, 800 000 doses de vaccin sont disponibles en Grande-Bretagne, de quoi vacciner 400 000 personnes, à raison de deux doses par personne.


TF1

Tout
TF1 Info