Le WE

Covid-19 : une semaine chômée en Russie pour freiner la flambée épidémique

Publié le 30 octobre 2021 à 13h07, mis à jour le 30 octobre 2021 à 15h15
JT Perso

Source : JT 13h WE

La Russie est en proie à une flambée épidémique avec plus de 44 000 morts au mois de septembre. Pour tenter d'endiguer la propagation du virus, la semaine prochaine sera chômée.

Ces images rappellent de mauvais souvenirs. Depuis jeudi, Moscou vit au ralenti. Restaurants, écoles, commerces non-essentiels sont fermés pour onze jours. Face à la flambée de l'épidémie, la Russie tente plusieurs mesures plus ou moins strictes. A l'échelle nationale, une semaine non travaillée mais payée a été décrétée. Ici à Moscou, les plus de 60 ans non vaccinés sont désormais confinés.

La situation sanitaire est catastrophique. Depuis cet été, les chiffres de l'épidémie explosent en Russie. Plus de 1 000 morts par jour depuis le début du mois et des contaminations qui ne cessent de battre des records. "Les unités de soins intensifs ne sont jamais vides. Dès que quelqu'un sort ou meurt, il y a déjà plusieurs personnes qui attendent la place", confie Olga Apasyeva.

Il faut dire que seulement un tiers de la population est vaccinée. La Russie a eu beau tout faire pour promouvoir son vaccin Spoutnik mais beaucoup de Russes sont encore très sceptiques aujourd'hui. Le pays s'est refusé à prendre des mesures drastiques au printemps dernier par peur de freiner son économie. Aujourd'hui, il est le plus endeuillé en Europe.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info