LCI, en partenariat avec le journal "Libération", a dévoilé mercredi un entretien exclusif de l'ancien opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, juste avant son incarcération.
Il avait été emprisonné en Russie en janvier 2021, avant de mourir derrière les barreaux, le 16 février dernier.
Un mois avant son arrestation, il confiait n'avoir "aucune idée" de son interpellation ou non une fois de retour au pays.

Alexeï Navalny connaissait les risques de son retour en Russie, sans en avoir les détails précis. Dans un entretien exceptionnel dévoilé à titre posthume par LCI et Libération ce mercredi, l'opposant à Vladimir Poutine confiait ne pas savoir à quel moment les forces du Kremlin allaient l'arrêter une fois revenu dans son pays. "Si vous rentrez en Russie, pensez-vous qu'ils vont vous mettre en prison ?", le questionne l'ex-député LREM Jacques Maire dans l'extrait vidéo à retrouver en tête de cet article. "C'est une question à laquelle j'aimerais avoir la réponse, répond Navalny. Je n'en ai aucune idée."

"Ils profèrent tout le temps des menaces, ils saisissent mon appartement et mes comptes bancaires et ils envoient incontestablement des messages et des signaux pour me dire de ne pas revenir, poursuivait l'opposant lors de cette conversation. Mais je ne sais pas du tout s'ils m'arrêteront à l'aéroport ou plus tard. Peut-être qu'ils attendront que les choses se calment pour m'arrêter après ; ou peut-être pas : je n'en ai aucune idée." Il sera finalement interpellé à son arrivée à l'aéroport de Moscou, quelques minutes après son atterrissage sur le sol russe.

Le militant est finalement décédé le 16 février dernier, après avoir passé trois ans derrière les barreaux. Alexeï Navalny s'était érigé comme la principale figure critique au président russe dans le pays.


T.A.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info