À Kharkiv, les habitants vivent sous la menace constante des missiles et drones russes.
Un contexte poussant la mairie à ouvrir des salles de classe dans cinq stations de métro de la ville lors de la rentrée de septembre.
Une équipe de LCI est allée à la rencontre des enfants et enseignants qui s'y trouvent.

Comme tous les jours depuis trente ans, Oléna enseigne à sa classe de CP. Mais depuis le mois de septembre, elle apprend aux enfants à lire et à écrire... dans le métro. Ventilation, chauffage, isolation, vitesse réduite du train à l'arrivée : comme dans quatre autres stations de la ville, celle-ci a été entièrement aménagée pour accueillir des élèves. 

"Maintenant, nous sommes bien adaptés. Même les enfants ne font plus attention au bruit du métro et de la ventilation", constate Oléna, interrogée dans le document LCI en tête de cet article. Ils sont 2200 enfants de 6 à 16 ans à fréquenter l'école du métro, un jour sur deux, alternant avec des cours en ligne pour que les écoliers retrouvent un peu de normalité. "J'aime bien être ici, je joue", abonde une fillette. 

Ils réapprennent à n'être que des enfants
Une psychologue scolaire

L'occasion également de pouvoir exprimer leurs peurs à des psychologues scolaires. "Les nuits peuvent être très difficiles, et le matin, les enfants peuvent arriver effrayés et inquiets", détaille l'une d'entre eux. 

"Le travail des psychologues est de stabiliser l'état émotionnel des enfants. Car ici, ils n'apprennent pas que les mathématiques ou la géographie, ils réapprennent aussi à n'être que des enfants. Les enfants tiennent des propos d'adultes, que les soldats russes tirent sur nous et veulent nous tuer", poursuit-elle. 

Une angoisse que Maxime, 7 ans, exprime à voix haute. "Parfois, dans le métro, on entend des explosions. Ce qui m'inquiète, c'est que des roquettes tombent sur des maisons", explique-t-il spontanément. Lui et les autres écoliers sont quoi qu'il en soit à l'abri dans ces souterrains. La mairie projette d'aménager d'autres stations pour la rentrée prochaine. 


M.T | Reportage Marianne Kottenhoff, Marine Truchot

Tout
TF1 Info