Le WE

États-Unis : Trump multiplie les exécutions avant la fin de son mandat

TF1
Publié le 13 décembre 2020 à 16h18, mis à jour le 13 décembre 2020 à 17h35
JT Perso

Source : JT 13h WE

L'essentiel

ÉTATS-UNIS - Donald Trump veut manifestement mettre à profit les dernières semaines de son mandat. Il a décidé d'accélérer le rythme des exécutions fédérales.

Brandon Bernard, 40 ans, est devenu cette semaine le plus jeune détenu américain exécuté depuis 70 ans. Cet Afro-Américain, condamné à mort pour avoir participé à un double meurtre en 1999 au Texas, a reçu jeudi une injection mortelle dans une prison fédérale réservée aux coupables des crimes les plus graves, Donald Trump ayant ignoré les appels à la clémence. L'application d'une telle peine dépend en effet uniquement du président américain.

Donald Trump compte avoir fait exécuter treize détenus avant de quitter le pouvoir. Avant lui, seul George Bush avait eu recours à la peine capitale à trois reprises. Le président sortant a même demandé le droit d'utiliser des pelotons d'exécution. Sans succès, car seule l'injection létale est autorisée au niveau fédéral.

De rares militants contre la peine de mort protestent devant le ministère de la Justice. Pourtant, dans les prisons américaines, son application recule au niveau local. En 2019, 22 détenus ont été exécutés aux Etats-Unis. Les Américains y sont de moins en moins favorables alors qu'ils étaient 80% à la défendre il y a 26 ans.

L'actualité américaine vous intéresse ? Écoutez notre podcast "Far West"

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER


Tout
TF1 Info