Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Donbass : l'armée ukrainienne va-t-elle tenir ?

Publié le 14 avril 2022 à 20h13
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Au 50e jour de l'invasion, le sort de l'est de l'Ukraine semble scellé. L'armée ukrainienne n'a plus assez de munitions ni d'hommes pour tenir. Et ce même si l'armée de Poutine subit des revers comme la perte d'un navire de guerre emblématique.

Dans la vidéo en tête de cet article, se défilent les nouveaux renforts militaires occidentaux filmés en Ukraine. Ils sont composés d'une vingtaine de lance-missiles fournis par la République Tchèque et des véhicules blindés australiens qui ont franchi la frontière polonaise ce jeudi. C'est un pont logistique de matériel lourd qui doit transiter par la Pologne. Il est situé à 1 200 km de la ligne de front dans le Donbass.

L'une de nos équipes s'est rendue sur place à Marinka pour voir si l'armée ukrainienne a déjà reçu ces renforts. À l'approche de la ville, nous n'avons vu que des blindés de transport de troupes qui progressent lentement. En ville, ces soldats ukrainiens se disent inquiets, car les renforts ne sont pas encore arrivés sur place. Ils sont peu équipés et le personnel manque. Ils estiment devoir se battre à un contre deux, alors que les nouvelles armes se font attendre.

Cette petite localité de Marinka est la cible quotidienne des obus russes. Les bombardements continuent. Mais il n'y a pas encore de signe d'une attaque terrestre dans cette région. L'offensive terrestre se déroule plus au nord, près de Kharkiv. D'importants renforts venus de Russie sont visibles via des images satellites. Et ils sont partis probablement pour des mois de combat, comme l'explique Pierre Servent, consultant Défense - TF1-LCI.

Mais il faut souligner aussi que l'armée russe a connu des défaillances structurelles, illustrées notamment par l'incendie à bord du croiseur “Moskva” en mer Noire. Ses lance-missiles sont devenus inopérants. Moscou a affirmé que c'était un accident alors que les Ukrainiens prétendent avoir touché ce navire avec l'un de leurs missiles.

TF1 | Reportage B. Christal, M. Scott, N. Clerc, F. Petit


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info