La Cour suprême révoque le droit à l'avortement, ouvrant la voie à son interdiction

Droit à l'avortement révoqué aux États-Unis : Joe Biden parle d'"une erreur tragique"

Publié le 24 juin 2022 à 20h23, mis à jour le 24 juin 2022 à 23h39
JT Perso

Source : JT 20h WE

La Cour suprême des États-Unis vient de remettre en cause le droit à l'avortement. Cette décision ne rend pas l'IVG illégale, mais les États qui le souhaitent pourront l'interdire. Et dès ce vendredi soir, le Missouri l'a annoncé sans attendre.

Des milliers de manifestants se sont rassemblés ce vendredi près de la Cour suprême où l'arrêt vient de tomber. Une décision qui est un retour en arrière de 50 ans. Et c'est une victoire de l'Amérique ultraconservatrice puisque, désormais, l'État fédéral ne garantit plus le droit à l'avortement.

Cette décision ne rend pas les interruptions de grossesse illégales.

Elle renvoie les États-Unis à la situation en vigueur avant l'arrêt emblématique de 1973, quand chaque État était libre de les autoriser ou non. Le Missouri a tiré le premier dans les minutes qui ont suivi la décision de la Cour suprême. Il vient d'interdire l'IVG sur son sol. Ça veut dire concrètement pour les femmes qui vivent dans cet État qu'elles vont devoir voyager pour aller se faire avorter ailleurs.

Joe Biden parle d'un jour triste, d'une erreur tragique quand Donald Trump, son prédécesseur, se félicite de la volonté de Dieu et s'attribue les mérites d'une telle décision. Les trois juges ultraconservateurs très religieux qu'il a nommés ont fait pencher la balance. Deux présidents opposés, une Amérique divisée sur la question à l'image de cette foule dans laquelle il y a des pro et des anti-avortements. Mais faut-il le rappeler, une majorité d'Américains se disent favorables à ce droit à l'avortement.

TF1 | Duplex A. Monnier


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info