Emmanuel Macron est en visite en Israël, à Tel-Aviv, ce mardi.
Il a rencontré des familles de Français ou Franco-israéliens tués, disparus ou retenus en otage dans la bande de Gaza.
Récit de la matinée avec nos envoyés spéciaux.

À peine arrivé en Israël, Emmanuel Macron avait une priorité : rencontrer des familles de Français ou de Franco-israéliens tués dans l'attaque ou retenus en otage dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre. Le président s'était entretenu avec eux la semaine dernière depuis l'Élysée. "J'espère que vous avez de bonnes nouvelles", lui glisse en le saluant Hadas Kalderon, qui n'a aucun signe de vie de ses deux enfants de 16 et 12 ans. 

Le visage grave, le président enlace à plusieurs reprises ces familles meurtries, et écoute chaque histoire tragique : "Notre fille de 41 ans a été tuée deux jours après son anniversaire. Elle allait le fêter quand elle est morte". Très peu de parents ont souhaité parler après cette rencontre d'une heure et quart avec le chef de l'État. 

La tante de Mia Schem, dont une vidéo a été publiée la semaine dernière par le Hamas, attend de l'Hexagone l'accélération des négociations : "Il nous dit qu'il fait tout pour que les otages reviennent, et nous le croyons."

"Ils doivent tous être libérés", a martelé Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse au côté du Premier ministre israélien. Selon un dernier bilan, au moins 30 Français ou Franco-israéliens ont été tués dans l'attaque du Hamas, neuf sont retenus en otage ou portés disparus.


La rédaction de TF1 | Reportage Marie Chantrait, Jean-Philippe Hequette

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info