EN IMAGES - En Californie, le Caldor Fire menace des milliers de personnes sur les rives du lac Tahoe

Aurélie Loek, avec AFP
Publié le 31 août 2021 à 17h48

Source : JT 20h Semaine

CATASTROPHE CLIMATIQUE - Après avoir parcouru près de 700 km², le Caldor Fire, un incendie qui ravage la Californie depuis plus de deux semaines, menace la rive sud du lac Tahoe. Des milliers de personnes ont reçu l'ordre d'évacuer cette zone très touristique.

Les flammes n'en finissent pas de ravager l'ouest des États-Unis. Dans le nord de la Californie, l'incendie baptisé Caldor Fire fait rage la région depuis plus de deux semaines. À la faveur de vents soutenus et d'une sécheresse extrême, le feu continuait de progresser en direction de South Lake Tahoe, une ville touristique située sur les bords du lac Tahoe.

"Les conditions et les combustibles sont historiques", a déploré auprès du San Francisco Chronicle le commandant des pompiers luttant contre l'incendie, Jeff Veik. "Nous allons éteindre ce feu. Mais ce ne sera pas aujourd'hui."

22.000 personnes ont été évacuées

Dans la nuit de dimanche à lundi, le feu avait progressé de 80km2, selon le chef des pompiers de l'État. Au moins 650 bâtiments sont partis en cendre et des milliers d'autres seraient encore menacés alors que le feu continue de progresser. 

Par conséquent, près de 22.000 personnes ont reçu lundi l'ordre d'évacuer la rive sud du plus grand lac alpin d'Amérique du Nord, souvent sans savoir quand ils pourraient revenir ni même s'ils retrouveraient leur logement intact.

Un bâtiment sur la rive sud du lac Tahoe, en Californie, menacé par l'incendie
Un bâtiment sur la rive sud du lac Tahoe, en Californie, menacé par l'incendie - JOSH EDELSON / AFP
John Rice doit évacuer pour la deuxième fois South Lake Tahoe alors que l'incendie continue de se rapprocher.
John Rice doit évacuer pour la deuxième fois South Lake Tahoe alors que l'incendie continue de se rapprocher. - JOSH EDELSON / AFP

Comme il est possible de le voir sur ces clichés de l'AFP, une file de dizaines de voitures attendait de pouvoir partir, roulant au ralenti, pare-chocs contre pare-chocs, tandis que la fumée de l'incendie se rapprochait de la zone.

Parmi ces automobilistes se trouvait Mel Smothers, 74 ans, qui prenait son mal en patience en jouant du violon près de sa voiture. Résidant à Tahoe depuis les années 1970, il n'avait jusqu'à présent jamais été chassé de chez lui par les flammes. "Avec ces incendies récents, le lac Tahoe a changé. Ça va être comme ça tous les ans à partir de maintenant", déplore le septuagénaire.

Évacuation de résidents alors que l'incendie en Californie progresse
Évacuation de résidents alors que l'incendie en Californie progresse - JOSH EDELSON / AFP
Mel Smothers, 74 ans, joue du violon en attendant de pouvoir évacuer la rive sud du lac Tahoe, menacée par les flammes.
Mel Smothers, 74 ans, joue du violon en attendant de pouvoir évacuer la rive sud du lac Tahoe, menacée par les flammes. - JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Dimanche, le feu avait parcouru les pentes de Twin Bridges, où les skieurs s'adonnent d'ordinaire aux joies des sports d'hiver. Les canons à neige ont été utilisés pour tenter d'humidifier le terrain et tenir ainsi les flammes à distance. Lundi matin, rien qu'en Californie, plus de 15.000 pompiers luttaient sur le terrain contre une quinzaine de feux de forêt de grande ampleur.

Plus au nord, le gigantesque Dixie Fire continuait de s'étendre, après avoir englouti plus de 3000 km2 depuis son départ, voici six semaines.

Les flammes consument une maison alors que le Caldor Fire continue de progresser vers la rive sud du lac de Tahoe, en Californie.
Les flammes consument une maison alors que le Caldor Fire continue de progresser vers la rive sud du lac de Tahoe, en Californie. - JOSH EDELSON / AFP
Un télésiège de la station de ski Sierra-at Tahoe reste inactif alors que l'incendie Caldor traverse la région, le 30 août 2021 à Twin Bridges, en Californie.
Un télésiège de la station de ski Sierra-at Tahoe reste inactif alors que l'incendie Caldor traverse la région, le 30 août 2021 à Twin Bridges, en Californie. - JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Leur nombre et leur intensité se sont multipliés ces dernières années dans l'ouest des États-Unis, avec un très net allongement de la saison des incendies. Selon les experts, ce phénomène est notamment lié au réchauffement de la planète. L'augmentation de la température, la multiplication des canicules et la baisse des précipitations par endroits formeraient un cocktail incendiaire idéal.


Aurélie Loek, avec AFP

Tout
TF1 Info