Des centaines de personnes vivant près du volcan Ibu (est de l'Indonésie) ont été évacuées après une nouvelle éruption.
Elle a conduit les autorités à relever le niveau d'alerte à son seuil maximum, a déclaré vendredi un responsable.
Découvrez les impressionnantes images de l'événement.

La situation continue d'inquiéter les habitants. Des centaines de personnes vivant près du volcan Ibu, dans l'est de l'Indonésie, ont été évacuées après une nouvelle éruption qui a conduit les autorités à relever le niveau d'alerte à son seuil maximum, a déclaré, vendredi 18 mai, un responsable.

AFP

Les habitants de sept villages près du volcan Ibu ont commencé jeudi soir à évacuer vers plusieurs abris, a déclaré à l'AFP Muhammad Ade, responsable de l'agence locale de gestion des catastrophes."Les personnes évacuées continuent d'arriver et ce matin (vendredi), et selon les données préliminaires dont nous disposons, environ 400 personnes (ont été évacuées)", a expliqué M. Ade. 

AFP

Vendredi, pour le deuxième jour consécutif, le volcan est entré en éruption et une colonne de cendres s'est élevée dans le ciel de l'île d'Halmahera, dans la province des Moluques du Nord, atteignant plus de 4 kilomètres au-dessus du sommet du volcan, a indiqué le patron de l'agence nationale de vulcanologie et géologie, Muhammad Wafid, dans un communiqué.

L'évacuation est une mesure "préventive" prise par les autorités puisque les habitants évacués vivaient à environ sept kilomètres du volcan, dans la zone d'exclusion fixée par les autorités. Les autorités ont également recommandé aux habitants de la région et aux touristes de porter des masques et des lunettes lorsqu'ils sortent pour se protéger des cendres volcaniques. 

AFP

L'Ibu est l'un des volcans les plus actifs d'Indonésie, avec plus de 21.000 éruptions enregistrées l'année dernière. Selon des chiffres officiels datant de 2022, plus de 700.000 personnes vivent sur l’île d’Halmahera.

L'Indonésie, un vaste archipel, connaît une activité sismique et volcanique fréquente en raison de sa position sur la "ceinture de feu du Pacifique".


La rédaction de TF1info avec AFP

Tout
TF1 Info