Le 20h

VIDÉO - Ado tuée dans une cabine d'essayage : la nouvelle bavure policière qui choque les États-Unis

TF1 | Reportage J. Corbillon - A. Ponsard
Publié le 30 décembre 2021 à 14h28
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

DRAME - Une adolescente qui s'apprêtait à fêter ses 15 ans a été la victime collatérale d'une intervention de police dans un grand magasin proche de Los Angeles. La scène, filmée, remet en question les méthodes de la police américaine.

L'intervention, que vous montre la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article, a été filmée par un policier à l'aide de sa caméra embarquée, le 23 décembre dernier. Sur ces images, on le voit évoluer avec quatre de ses collègues, armés de fusils, dans un magasin de vêtements de North Hollywood, près de Los Angeles, où ils ont été appelés car un homme violent s'en prend à des clients. Il aperçoit alors une femme à terre, ensanglantée. Et tire aussitôt à trois reprises dans le dos du suspect, sans sommation. L'homme est mortellement touché. Et l'une des trois balles tirées tue également une adolescente de 14 ans qui se trouvait derrière un mur dans une cabine d'essayage.

La victime collatérale, Valentina Orellana-Peralta, était en train de faire des achats avec sa mère en vue de son quinzième anniversaire. "On a entendu des cris, alors on s'est recroquevillées et prises dans les bras, et on a prié. Puis j'ai senti quelque chose la toucher. Ma fille est morte dans mes bras. Je n'ai rien pu faire", a-t-elle raconté, en larmes, lors d'une conférence de presse lundi, après que la police de Los Angeles a diffusé les images et annoncé avoir ouvert une enquête.

Les parents de Valentina réclament justice et soulignent que ce drame aurait pu être évité, car le suspect n'était pas armé. L'employée qui a prévenu les forces de l'ordre l'avait même bien précisé au téléphone. Sur l'enregistrement de son appel, on l'entend ainsi dire qu'il y a "un client hostile qui attaque les gens" dans son magasin. "Est-ce qu'il est armé ?", lui demande son interlocutrice.  "Il utilise son cadenas de vélo". "Pas de couteau, de pistolet ?" "Pas de couteau, non, non".

D'après les images de vidéosurveillance, l'homme, âgé de 24 ans et déjà poursuivi pour des faits de violences, s'était d'abord posté au pied d'un escalier roulant où il avait agressé deux clientes, tentant de leur prendre leur sac. Visiblement très agité et dans un état second, on l'aperçoit ensuite retirer son pantalon avant de remonter à l'étage. C'est là qu'il a attaqué par derrière une troisième victime, la frappant violemment à plusieurs reprises sur le crâne avec son cadenas.

Le chef de la police de Los Angeles, Michel Moore, a déploré "un incident chaotique ayant abouti à la mort d'une enfant innocente", a présenté ses excuses à la famille et s'est engagé à faire toute la lumière "sur les circonstances qui ont mené à cette tragédie". Ce drame remet en question les méthodes d'intervention de la police américaine. L'une des principales organisations de défense des droits civiques des Américains d'origine hispanique, Lulac, a vivement critiqué les conditions dans lesquelles les policiers sont intervenus. "Il est inacceptable que des policiers de Los Angeles aient pu ouvrir le feu dans un magasin bondé au plus fort des achats de Noël sans savoir avec certitude si le suspect était armé", a réagi le président de Lulac, Domingo Garcia.

Il y a encore une vingtaine d'années, la police américaine était entraînée à la négociation dans ce genre de situation. Mais depuis certaines tueries de masse qui ont traumatisé l'Amérique, les policiers sont entraînés en priorité à neutraliser les suspects...


TF1 | Reportage J. Corbillon - A. Ponsard

Tout
TF1 Info