VIDÉO - Assaut du Capitole : quand Nancy Pelosi cherchait frénétiquement à obtenir des renforts

Publié le 14 octobre 2022 à 7h48, mis à jour le 15 octobre 2022 à 13h05

Source : JT 20h WE

Des vidéos inédites montrent les coups de fil frénétiques de Nancy Pelosi pendant l'assaut du Capitole.
Elles ont été dévoilées jeudi par la Commission d'enquête, qui va citer Donald Trump à comparaitre.

L'assaut du Capitole vu depuis l'intérieur. La commission d'enquête sur les événements qui ont plongé le cœur du pouvoir américain dans le chaos, le 6 janvier 2021, a diffusé jeudi des vidéos inédites. On découvre ainsi Nancy Pelosi, l'une des plus hautes personnalités de l'Etat américain, mais aussi d'autres caciques, passer de nombreux coups de fil pendant l'attaque pour obtenir des renforts des forces de l'ordre.

"Il doit y avoir un moyen de sauvegarder le sentiment qu'ont les gens qu'il y a une certaine sécurité ou une certaine confiance dans le fait que l'État fonctionne et que nous pouvons élire le président des États-Unis", assure Nancy Pelosi depuis un lieu sécurisé. Ce jour-là, la patronne démocrate de la Chambre des représentants était, avec d'autres élus, au siège du Congrès à Washington pour certifier la victoire du démocrate Joe Biden à la présidentielle de 2020. Mais une foule de partisans de Donald Trump, pour qui le scrutin a été "volé" au républicain, manifestait devant le Capitole.

"Ils sont en train de casser des fenêtres"

Dans la vidéo, Nancy Pelosi, stupéfaite, est informée que des élus ont commencé à mettre des masques à gaz. Le sénateur démocrate Chuck Schumer, visiblement en colère, dit plus tard qu'il va "appeler le p... de ministre" de la Défense. "Est-ce que vous pouvez faire venir la Garde nationale du Maryland aussi ?", le voit-on demander à Christopher Miller, ministre de la Défense par intérim à l'époque. Puis il appelle le ministre de la Justice par intérim Jeffrey Rosen. "Pourquoi ne faites-vous pas en sorte que le président leur dise de quitter le Capitole, monsieur le ministre de la Justice, dans le cadre de vos fonctions de maintien de l'ordre ?", lui lance-t-il.

Nancy Pelosi est, elle, filmée en train d'appeler le gouverneur de Virginie, Ralph Northam, tout en observant les événements à la télévision. "Allo gouverneur, c'est Nancy (...). Ils sont en train de casser des fenêtres, on dit que quelqu'un a été atteint par balle, c'est juste horrible et tout cela est à l'instigation du président des États-Unis", lui dit-elle. Les deux démocrates sont aussi vus à un moment aux côtés de personnalités républicaines, discutant des moyens d'obtenir de l'aide.

Pendant l'audition de jeudi, la commission a déroulé le fil des événements tel que dessiné par ses investigations, montrant que l'ex-président Donald Trump avait prévu "bien à l'avance" de se déclarer victorieux à l'élection de 2020, avant même que les résultats ne soient connus. La commission a ainsi décidé jeudi de citer l'ancien président à comparaître : Donald Trump "est LA personne au centre de l'histoire de ce qui s'est passé le 6 janvier. Nous voulons donc l'entendre", a déclaré son président, Bennie Thompson, lors d'une audition publique. "Il doit rendre des comptes. Il est tenu de répondre de ses actes", a-t-il ajouté.


Thomas GUIEN

Tout
TF1 Info