VIDÉO - Deux morts dans l'explosion d'une voiture à la frontière américano-canadienne, près des chutes du Niagara

par Antoine LLORCA avec l'AFP
Publié le 23 novembre 2023 à 6h45, mis à jour le 23 novembre 2023 à 13h40

Source : JT 13h Semaine

Mercredi, une voiture a explosé au niveau d'un pont frontalier entre les États-Unis et le Canada.
Deux personnes sont décédées dans le drame.

Finalement, la piste terroriste, un temps envisagée, a été écartée. Deux personnes ont été tuées mercredi après-midi dans l'explosion a priori accidentelle d'une voiture au niveau d'un pont frontalier entre les États-Unis et le Canada, aux chutes du Niagara. "Il n'y aucune preuve à ce stade qu'il s'agisse d'une activité terroriste", a déclaré à la presse la gouverneure de l'Etat de New York Kathy Hochul, à Niagara Falls, ville à cheval sur la frontière entre les deux pays d'Amérique du Nord. Dépêchée sur place, à des centaines de kilomètres au nord de la ville de New York, la cheffe de l'exécutif régional a parlé d'un "incident horrible, d'un accident (de voiture), d'une explosion (...) mais à ce stade pas de lien terroriste avéré".

Le véhicule s'envole, avant d'exploser

Selon les autorités, des témoins et des vidéos de caméra de surveillance, une voiture circulait à très haute vitesse vers la frontière, avant de littéralement s'envoler, de percuter une rambarde de sécurité et d'exploser. Cité par le New York Times, un responsable américain des forces de l'ordre a expliqué que ses enquêteurs pensaient que l'explosion résultait de la collision de la voiture. Une valise a été découverte près du véhicule mais elle ne contenait aucun explosif, selon la même source.

Un témoin canadien visitant les États-Unis, Mark Guenter, interrogé par CBS, a raconté avoir vu une voiture "filer à plus de 100 miles à l'heure (160 km/h)", puis l'avoir vue ensuite "percuter la rambarde et s'envoler dans les airs". Il a dit enfin avoir vu "une boule de feu" et de la fumée sur le pont.

Avant les déclarations de la gouverneure Kathy Hochul, le Premier ministre canadien Justin Trudeau avait évoqué devant le Parlement de son pays une "situation manifestement très grave aux chutes du Niagara" après qu'"un véhicule a explosé au niveau du pont Rainbow Bridge (pont Arc-en-ciel)". "Il y a encore beaucoup de questions et nous essayons d'obtenir des réponses le plus rapidement possible", avait-il ajouté. La Maison Blanche a quant à elle fait savoir qu'elle avait informé le président Joe Biden de l'explosion.

"A chaque fois qu'une infrastructure aussi importante pour le Canada et les États-Unis, comme un poste-frontière, est le siège de ce genre d'événements violents, c'est une source d'inquiétude pour les gouvernements" des deux pays, avait ajouté Dominique LeBlanc, ministre canadien de la Sécurité publique. Mais il avait refusé de "spéculer sur l'origine" de l'explosion.

Les villes frontalières canadienne et américaine de Niagara Falls ont annoncé sur leur page Facebook que le pont Rainbow (arc-en-ciel) était fermé "jusqu'à nouvel ordre", tout comme le parc naturel américain de Niagara Falls et l'aéroport de Buffalo, grande ville américaine toute proche, pour les vols internationaux.


Antoine LLORCA avec l'AFP

Tout
TF1 Info