L’ouragan Ida frappe les États-Unis

VIDÉO - Ouragan Ida : la Nouvelle-Orléans plongée dans le noir, les images des dégâts

MM
Publié le 30 août 2021 à 11h25
JT Perso

Source : TF1 Info

INTEMPÉRIES - Quelques heures après l'arrivée de l'ouragan Ida dimanche soir en Louisiane, près d'un million de foyers de l'État étaient privés d'électricité, dont l'ensemble de La Nouvelle-Orléans. L'ouragan, lui, a été rétrogradé en catégorie 1.

Seize ans jour pour jour après les ravages de Katrina, un autre ouragan a instigué la peur aux États-Unis. Dimanche 29 août au soir, la compagnie Entergy, qui distribue l'électricité dans le sud-est de la Louisiane, "a confirmé que La Nouvelle-Orléans était sans électricité", a tweeté NOLA Ready, une agence du Bureau de la sécurité intérieure et de la préparation aux urgences. "La seule électricité dans la ville vient des générateurs", a-t-elle précisé.  

Au total, près d'un million de foyers étaient privés d'électricité dimanche soir à travers la Louisiane, selon le site spécialisé poweroutage.us.

L'ouragan est retombé en catégorie 1 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, selon les services météorologiques américains.

"Potentiellement mortel"

Les images diffusées par LCI, dans la vidéo en tête de cet article, montrent les rues de Mathews, en Louisiane, violemment balayées par des pluies diluviennes, alors que des toits de maisons n'ont pas résisté. Certains abris, ou encore une station service, n'ont pas résisté aux vents, qui soufflaient jusqu'à 240 km/h. Les lignes électriques, elles aussi, ont été détruites. 

Dans la ville de La Nouvelle-Orléans, face à la violence de l'ouragan, beaucoup d'habitants ont choisi de partir. Les autres doivent se calfeutrer dans une pièce sans fenêtres. Dans le quartier français, on peut voir que le toit d'une brasserie a été arraché par une rafale. 

Une habitation détruite à La Nouvelle-Orléans, le 29 août.
Une habitation détruite à La Nouvelle-Orléans, le 29 août. - SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Un homme se bat contre le vent à La Nouvelle-Orléans, le 29 août.
Un homme se bat contre le vent à La Nouvelle-Orléans, le 29 août. - SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Classé en catégorie 4 à son arrivée à la mi-journée sur les côtes de Louisiane, Ida est passé en catégorie 3 en début de soirée, la même catégorie que Katrina qui avait dévasté cet État du sud des États-Unis en 2005. L'ouragan a finalement été rétrogradé en catégorie 2, puis 1 ce lundi matin.

"C'est un cyclone potentiellement mortel", avait souligné le président Joe Biden, qui s'est rendu dimanche au siège de l'agence américaine de gestion de crise (FEMA) et a prié la population de prendre la menace au sérieux.

"Il n'y a aucun doute que les prochains jours et semaines seront extrêmement difficiles", avait déclaré le gouverneur de Louisiane, John Bel Edwards, lors d'une conférence de presse. "Une fois que l'ouragan sera passé, vous devez vous préparer à rester à l'abri où vous vous trouvez pour au moins 72 heures", avait-il ajouté.

La ville de Montegut s'est barricadée avant le passage de l'ouragan Ida.
La ville de Montegut s'est barricadée avant le passage de l'ouragan Ida. - Mark Felix / AFP
La Nouvelle-Orléans sous les eaux de l'ouragan Ida, le 29 août.
La Nouvelle-Orléans sous les eaux de l'ouragan Ida, le 29 août. - Brandon Bell / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

D'autres images diffusées sur Twitter par USA Today montrent un jardin de la ville de Houma très violemment balayé par les vents, alors qu'un arbre semble sur le point de céder.

Sur le même média social, un reporter américain relaie les images de petites vagues déferlant dans les rues de Bossier City, une ville de Louisiane de près de 400.000 habitants.

Le souvenir de Katrina, qui avait touché terre le 29 août 2005, il y a exactement 16 ans, est encore douloureux en Louisiane : plus de 1800 personnes avaient péri et les intempéries avaient causé des dizaines de milliards de dollars de dégâts.

La Maison Blanche a annoncé dimanche que les agences fédérales avaient déployé plus de 2000 spécialistes en intervention d'urgence, y compris des équipes de recherches, ainsi que des réserves d'eau, de nourriture et des générateurs électrique. Les autorités locales, la Croix-Rouge et d'autres organisations prévoient d'ouvrir "des dizaines de refuges pour au moins 16.000 personnes", a ajouté la Maison Blanche dimanche.


MM

Tout
TF1 Info