VIDÉO - "Le système fiscal n'est pas juste" : devant le Congrès, Joe Biden appelle à taxer les milliardaires

par Annick BERGER avec AFP
Publié le 8 février 2023 à 7h47

Source : TF1 Info

Le président américain a tenu, mardi 7 février, son "discours sur l'état de l'Union" devant le Congrès.
Un discours aux accents de campagne, alors que Joe Biden envisage de briguer un second mandat.
Il a notamment appelé à créer une taxe pour les milliardaires.

C'est peut-être le début d'une opération de séduction afin de pouvoir briguer un second mandat. Joe Biden a prononcé, mardi 7 février devant le Congrès, sont "discours sur l'état de l'Union". Si l'exercice se fait généralement sous les applaudissements des parlementaires du parti présidentiel, le président américain a cette fois dû faire avec les invectives de certains élus de la droite radicale. Il faut dire que le discours prononcé par le démocrate de 80 ans a revêtu des airs de campagne présidentielle, alors que Joe Biden envisage de se représenter en 2024. 

Visiblement détendu, le président a martelé son message : "Nous devons être la nation que nous avons toujours été quand nous étions au sommet. Optimiste. Pleine d'espoir. Tournée vers l'avenir". Joe Biden a également appelé les républicains à le rejoindre pour adopter toute une série de grandes réformes, tout en sachant qu'il ne sera jamais suivi par les parlementaires les plus radicaux, dont dépend le parti républicain pour contrôler la chambre des représentants. Et parmi elles : la mise en place d'une taxe pour les milliardaires.

Oeuvrer pour "les oubliés de la croissance"

Jugeant "scandaleux" les gigantesques profits des compagnies pétrolières, il a estimé qu'il fallait "faire passer" sa "proposition sur une taxe minimale pour les milliardaires". "Il y a un millier de milliardaires aux États-Unis, ils étaient environ 600 au début de mon mandat. Mais aucun milliardaire ne devrait payer moins d’impôts qu’un professeur ou un pompier", a-t-il lancé avant d'interpeller les parlementaires : "Réfléchissez-y !"

Le président a pointé le système fiscal américain "qui n'est pas juste" avant de proposer au Congrès de "quadrupler les impôts" concernant les rachats d'actions pour "encourager les investissements sur le long terme" et de promettre d'œuvrer pour les "oubliés" de la croissance. "Durant des décennies, la classe moyenne a été écrasée (...). Je me suis présenté pour vraiment changer les choses, pour être certain que l'économie fonctionne pour tous afin que chacun puisse être fier de ce qu'il fait", a-t-il affirmé.

La taxe sur les milliardaires de Joe Biden a toutefois peu de chance de se réaliser avec une majorité d'élus républicains à la Chambre des représentants. Mais cette proposition envoie déjà un signal fort à son électorat en vue de l'élection présidentielle de 2024. Car Joe Biden sait que, selon les sondages, les Américains ne veulent pas d'un second match entre lui et Donald Trump l'année prochaine. Mais là où le républicain se présente en homme providentiel, seul capable de sauver l'Amérique d'un "déclin" généralisé, le démocrate a désormais fait le pari que son message d'optimiste en chef finira par fédérer.


Annick BERGER avec AFP

Tout
TF1 Info