"Je suspends ma campagne" : le poisson d'avril de Donald Trump pour lever des fonds

par F.Se avec AFP
Publié le 1 avril 2024 à 22h24

Source : JT 13h WE

L'ancien président américain a fait un poisson d'avril à ses partisans en ce lundi 1ᵉʳ avril.
Des messages de Donald Trump les prévenaient qu'il "suspendait sa campagne".
En réalité, l'opération n'était qu'une technique déguisée de levée de fonds.

"Je suspends ma campagne" : Donald Trump a créé la surprise ce lundi en adressant ce message à ses partisans, un poisson d'avril qui avait en réalité pour but de lever de nouveaux fonds pour sa candidature à la présidentielle de novembre. L'ancien président républicain, qui cherche à déloger le démocrate Joe Biden de la Maison-Blanche, a envoyé ce court texte à ses électeurs par e-mail et SMS, assorti d'un lien. 

Vous pensiez vraiment que j'allai suspendre ma campagne ? Poisson d'avril !
Donald Trump

En cliquant dessus, ses partisans arrivaient sur un site les invitant à donner 5, 500 ou 3000 dollars à sa campagne. "Vous pensiez vraiment que j'allai suspendre ma campagne ? Poisson d'avril !", est-il écrit en lettres capitales, dans le style caractéristique des déclarations enflammées de l'ancien président. Depuis quelques années, les électeurs américains sont inondés de SMS, courriels et appels – parfois plus d'une dizaine par jour – les invitant à contribuer financièrement à des campagnes. 

Les équipes des candidats doivent en conséquence se montrer de plus en plus créatives pour se démarquer, allant parfois jusqu'aux coups bas. Une Dans un pays où les victoires électorales se remportent à coups de milliards de dollars, les dons qu'ils récoltent sont extrêmement précieux. Donald Trump courtise très régulièrement ses partisans en évoquant ses ennuis judiciaires, qui commencent également à lui coûter très cher.

"Le ministère de la Justice de Biden essaie de me faire EMPRISONNER À VIE", affirme-t-il dans certains messages, tout en organisant le merchandising de ses déboires judiciaires, en commercialisant par exemple la célèbre photographie de sa première inculpation. Mais les caisses de campagne de Donald Trump sont, pour l'heure, bien moins remplies que celles de Joe Biden, candidat à sa réélection. L'équipe de campagne du démocrate savoure cet avantage financier en étrillant "Don le fauché" dans un e-mail à propos du milliardaire, lui-même grand adepte de surnoms cruels. 


F.Se avec AFP

Tout
TF1 Info